MFU-bannière-07
Messianiques Francophones Unis

Données personnelles

RGPD1.pngLa consultation du blog de Beth Yeshoua sur WordPress nécessite quelques avertissements préalables. La nouvelle loi sur la protection des données personnelles nous oblige à vous demander votre accord sur le traitement de vos données si vous vous inscrivez ou si vous êtes déjà inscrits. 

Votre inscription nous permet de vous envoyer des notifications lors de nouveaux articles parus. Après avoir donné votre accord via le formulaire proposé, vous nous donnez votre consentement pour que les informations saisies lors de votre inscription sur notre site internet soient utilisées.

Pour Beth Yeshoua

Le webmaster

 

Osée 4:6 « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance »

57483968connaissance-pngOsée 4:6 « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants. »

‎ נִדְמוּ עַמִּי, מִבְּלִי הַדָּעַת: כִּי-אַתָּה הַדַּעַת מָאַסְתָּ, ואמאסאך (וְאֶמְאָסְךָ) מִכַּהֵן לִי, וַתִּשְׁכַּח תּוֹרַת אֱלֹהֶיךָ, אֶשְׁכַּח בָּנֶיךָ גַּם-אָנִי

On se pose généralement la question de savoir pourquoi le manque de connaissance aurait-il pu être une pierre d’achoppement pour le peuple alors que précisément d’autres passages stipulent au contraire que trop de connaissance enfle?
Exemple (1 Corinthiens 8:1b-3)
1b…-La connaissance enfle, mais la charité édifie. 2 Si quelqu’un croit savoir quelque chose, il n’a pas encore connu comme il faut connaître. 3 Mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de lui.

Alors?

Faut-il oui ou non avoir de la connaissance pour avoir la Vie? Et de quelle connaissance s’agit-il ?

Le savoir en hébreu se dit :
1847 da`ath ‎דַּעַת n m/f : connaissance, savoir, dessein, involontairement, sans intention, vouloir, connaître, vérité, intelligence, aveuglement, folie, science, réflexion, sagesse, … ; (93 occurences).
1. connaissance.
a. perception, adresse.
b. discernement, compréhension, sagesse.

Dieu dit au peuple que :

le peuple sera détruit si :

– Il n’a pas la connaissance, la perception, l’adresse (avoir de l’adresse dans les mains c’est-à-dire dans le combat spirituel)
– le savoir, c’est-à-dire connaître mais aussi avoir des compétences spirituelles
– Il n’a pas de dessein, autrement dit il n’a pas de but dans sa Vie
– Il subit la Vie : involontairement, sans intention (s’il ne s’occupe pas de sa vie, c’est la vie qui s’occupera de Lui)
– Il n’a pas de volonté, de vouloir,
– Il ne connaît pas la « vérité » (Yeshoua a dit Je suis la Vérité),
– Il n’a pas d’intelligence (en hébreu « bina » c’est l’un des 2 caractères ou attributs de Dieu en l’occurrence du Saint Esprit, la Rouah HaKodesh)
– Il est aveuglé (l’aveuglement est un adjectif lié au figuier desséché),
– Il est fou (Israël est un Etat jeune, comme un enfant et la folie est dans le cœur de l’enfant et la verge de la correction l’en éloignera  (Proverbes 22:15), ce qui laisse penser pourquoi tant d’épreuves et de persécutions sont attachées au peuple hébreu nouvellement restauré en 1947),
– Il rejette la science,
– Il rejette la réflexion,
– Il rejette la sagesse (caractère attribué au Messie)

Quand on regarde le sens des lettres racine du mot דַּעַת on peut aussi affirmer que le peuple n’a pas :
– La porte du salut (Dalet)
– Le regard sur Dieu (ayin)
– La marque, la signature, l’empreinte de la croix (La lettre Tav)
Ici La lettre qui « domine » le mot c’est le dalet c’est-à-dire la porte qui est Yeshoua

Mon peuple est détruit

L’expression « mon peuple est détruit » peut être lue de 4 manières différentes :

1. Mon peuple est égorgé, ravagé, réduit au silence
2. Mon peuple est irrésolu, (résoudre), il s’imagine, il pense; ressembler, comparer, juger, décider, paraboles. Mon peuple est « comparé », « ressemblé », « jugé », « décidé » : le peuple s’est imaginé que Dieu lui ressemblait, et est donc jugé à cause de sa propre convoitise.
3. Mon peuple est « sanguin », charnel, meurtrier, sanguinaire, ensanglanté; sang (du verbe אדם, être rouge), sang répandu, meurtre, crime d’homicide.
4. Mon peuple c’est la vigne de Dieu

1820 damah דָּמָה
une racine primaire verbale

  1. égorger, être perdu, être ravagé, dévasté, détruire, s’arrêter, silence, repos, c’en est fait ; (16 occurences) – cesser, couper, détruire, périr, être perdu, être ravagé, être perdu en égard à la théophanie
  2. résoudre, intention, projet, s’imaginer, penser, semblable, ressembler, comparer, juger, décider, paraboles ; (29 occurences) : être comme, ressembler à, comparable,  comparer, imaginer, penser, résoudre, se rendre identique à.

1824 demiy ou domiy דְּמִי ou דֳּמִי
nom masc – silence, repos, relâche ; (4 occurences), cessation, tranquillité, repos, silence, pause

1818 dam דָּם
vient de 1826 (comparer 119) ; n m – sang 342, meurtre 11, mort, sanguinaire, ensanglanté, carnage, mortalité, vigne ; (361 occurence).
1. sang (du verbe אדם, être rouge).
a. sang répandu, meurtre, crime d’homicide.
a. de la vigne (fig.).

Racine principale du sang

1826 damam דָּמַם
racine primaire silence, muet, arrêter, anéantir, relâche, à l’écart, se taire, confier, tranquille, périr, mort, détruire, repos, silencieux ; (30 occurences), être silencieux, être tranquille, attendre, être muet.

La raison de tout ça : « Par manque de connaissance »

1097 beliy  בְּלִי 

« Bli » vient de balah ; – pas, involontairement, sans le vouloir, faute de, sans, nul, affamés, desséchée, bien que, néant ; (14 occurences).
sans, pas de, ne pas, nul …

1086 balah  בָּלָה
une racine primaire – vieille, usé, détruire, tomber, passer, se consumer, lambeaux, s’évanouir, jouir, dépérir ;
1. passer, devenir vieux, s’user par le temps, par l’âge, vieillir, dépérir, tomber en décomposition, en pourriture. (Métaphore) la terre s’en ira comme un vêtement usé.
Es 51.6.
2. user complètement.
3. jouir, utiliser à fond.
a. (Piel transitif) faire vieillir, faire dépérir, user, consumer

Ici on sous entend que la connaissance tombe en lambeaux, est usée, vieille, dépérit, s’évanouit, est usée par le temps. On peut comprendre l’expression de 2 manières différentes : soit le peuple meurt parce qu’il n’a pas la connaissance, soit parce que la connaissance telle qu’elle était jadis, n’est plus ce qu’elle est : elle a vieillit, elle est tombée en lambeaux par manque de vie. Israël est considérée comme la terre « eretz » :
la terre s’en ira comme un vêtement usé

Conclusion

On est donc très loin de ce que disent certains selon lesquels :
* il ne faudrait pas chercher à avoir de la science
* Il ne faudrait pas étudier les textes bibliques, et encore moins l’hébreu,
* que toute forme d’enseignement est finalement sujet à polémique et qu’il vaut mieux croire comme des enfants et surtout ne pas en savoir de trop
D’autres affirment que la connaissance concerne uniquement la connaissance de La Torah et de la Loi de Moise mais au vu de l’hébreu, ce n’est pas du tout ça qui est dit

Étudions donc La Parole de Dieu tant que Dieu nous prête le souffle de Vie et… mettons en pratique la charité et l’amour.

365 prophéties messianiques

Le site « bibleprobe » Copyright 1998 -2014  BibleProbe.com diffuse en anglais 365 prophéties d’ordre messianique, à savoir des prophéties qui annoncent la venue du Fils de Dieu. Les accomplissements de ces prophéties sont ajoutées avec leur référence biblique.
Les prophéties des textes hébreux trouvent leur accomplissement dans les Ecrits messianiques (dits autrement Brit Hadasha ou Nouvelle Alliance. ou Nouveau Testament). C’est le caractère de la prophétie d’être comprise « par la Foi ». Cela signifie que quelqu’un qui n’a pas la Foi ou qui est incroyant ne croira jamais la prophétie et la remettra toujours en question. Devant tout prodige ou miracle, l’incroyant se trouvera de bonnes « raisons » de ne croire ni en Dieu ni dans les miracles et encore moins dans la naissance miraculeuse du Fils de Dieu. Lire la suite

L’intérêt pour l’occultisme et ses conséquences

occultismeL’auteur de ce chapitre a publié un ouvrage sur ce sujet, aussi concis qu’intéressant : Médiums, astrologues, guérisseurs… ce qu’ils ne vous disent pas (chez BLF)*, une source d’information précise pour ceux qui sont confrontés à ces problèmes et qui veulent en savoir davantage sur les enjeux spirituels.

Des contacts, même occasionnels, avec les guérisseurs, voyants et autres médiums peuvent avoir des répercussions, parfois sérieuses, dans certaines vies, notamment des difficultés et des troubles, le plus souvent d’ordre psychique. Mais également des problèmes spirituels, au niveau de la prière ou de la lecture de la Parole de Dieu, pour ne citer que ces exemples. Les curieux sont de plus en plus nombreux, aujourd’hui, à s’intéresser aux expériences paranormales et surnaturelles. Celles-ci ne sont toutefois pas si anodines qu’elles n’y paraissent.
La question des conséquences de ces pratiques est rarement abordée. Cela vaut la peine de connaître la face cachée de ce monde méconnu et secret, trop souvent banalisé.
Les phénomènes paranormaux rencontrent un vif succès dans la société française actuelle. Voici quelques chiffres :

Dix à douze millions de personnes consultent chaque année un voyant, un médium, un guérisseur ou un professionnel du paranormal ;
Un jeune sur deux (18-24 ans) croit à l’astrologie ;
Plus de la moitié des Français lisent ponctuellement leur horoscope ;
Le degré de croyance au paranormal est proportionnel au niveau d’études effectuées. Plus le niveau est élevé, plus la croyance au paranormal est fréquente ;
Chaque année 3,2 milliards d’euros – dont un pourcentage élevé non déclaré au fisc ! – sont dépensés chez les astrologues et autres extralucides, selon un article paru dans Le Monde(1).

Au pays de Descartes, un tel engouement surprend. Comment expliquer, cependant, que nous voulions voir et toucher avant de croire, comme l’apôtre Thomas ? Voici quelques éléments de réponse :

Le monde réel n’est pas sécurisant ;
Le matérialisme et la technologie ont leurs limites ;
L’homme, y compris l’homme moderne ou postmoderne, est crédule ;
Toute opinion en vaut une autre ;
L’inexplicable fascine.

A suivre sur https://www.croirepublications.com/cahiers-ecole-pastorale/ministere-pastoral/article/linteret-pour-loccultisme-et-ses-consequences

 

Eden ou Eden ?

Eden ou Eden ?

La Parole de Dieu orale a-t-elle plus de poids que la Parole de Dieu écrite? C’est une question qu’il est bon à certains moments de se poser. Nous savons qu’il n’y a pas de différence puisque c’est dans nos coeurs que cette parole nous a été donnée par la Rouah Haqodesh.
Nous avons l’habitude de comprendre la Parole de Dieu comme une parole dite par Dieu dans nos coeurs et qu’il n’est pas utile de lire ou d’écrire.
Pourtant dans certains cas la connaissance de la langue hébraïque est d’une importance considérable, faute de quoi nous risquons de tomber dans une dérive sectaire et interpréter faussement les Ecritures en leur faisant dire ce qu’elles n’ont jamais dit.

Deux mots bénis, qui se prononcent exactement de la même manière mais qui s’écrivent différemment.

Eden, עֵדֶן le jardin d’Eden, le « Gan Eden », גַּן עֵדֶן commence par la lettre ayin (qui signifie le « regard ») tandis que Eden אֶדֶן qui commence avec le Aleph (la première lettre de l’alphabet) signifie fondation, fondement, socle, base, piédestal, fort, ferme, piédestals, sur lesquels tenait le tabernacle. Ce radical hébreu qui commence par Aleph, a d’ailleurs donné « Adon » (Monsieur) : אָדוֹן ou אָדֹן vient d’une racine du sens de gouverner nom masc. – seigneur, maître, mari Le Seigneur Dieu, Seigneur de toute la terre, prophète, gouverneur, intendant, Seigneur des seigneurs (l’Éternel), mon Seigneur et mon Dieu.
Et puis on a « Adonai » (mon Seigneur) אֲדֹנָי forme emphatique masc. Seigneur, mon seigneur, seigneur, titre donné au lieu de Yahvé par les Juifs, en signe de révérence, entre dans la composition d’un grand nombre de noms propres.
Avec le Aleph, « Eden » supporte tout, il est notre Adonaï qui est avant toutes choses, le premier, le chef, l’autorité.

Ces « socles » carrés Eden אֶדֶן servaient à soutenir l’ensemble de tous les éléments constitutifs du tabernacle, les colonnes du temple de Jérusalem, les planches, le rideau, etc. Avec le ayin, l’eden vient de la racine edah (le témoignage), et il est lié aussi à l’éternité (ED, AD) et l’assemblée (du témoignage). La valeur numérique de 70 nous montre la perfection de Dieu sur sa création multiplié par la « main » de Dieu (le yod qui est la 10ème lettre de l’alphabet). Avec le ayin, c’est le regard vers la porte (la lettre dalet du milieu).
Ayin c’est le regard de Dieu vers les 70 nations, mais c’est aussi notre regard vers la « porte », la lettre Dalet du milieu, la porte par laquelle on passe pour être sauvé : Yeshoua.

EDEN avec Ayin עֵדֶן : c’est la création de Dieu, c’est le témoignage de l’assemblée
EDEN avec Aleph אֶדֶן: c’est Dieu Lui-même, c’est le Seigneur PuissantCapture d’écran 2019-06-26 à 13.16.34

16 Parasha – Beshallah

Préliminaires

«Vayehiy beshallah‭ ‬paroh et haam»‭ : ‬«Et Pharaon laissa aller le peuple»‭ ‬c’est enfin après toutes ces centaines d’années‭, ‬la libération d’un peuple hébreu brisé qui n’y croyait plus‭. ‬

C’est précisément lorsqu’on ne pense plus à la délivrance qu’elle‭ ‬«yeshouah»‭ ‬va arriver‭. ‬C’est aussi lorsqu’on ne se fait plus d’illusion au sujet du peuple juif qui a rejeté la pierre angulaire‭, ‬que l’Eternel va se faire connaître à Lui avec affection et patience‭. ‬Et la parasha est aussi là pour ça‭.‬

Le but de la parasha messianique est de découvrir dans les textes prophétiques‭, ‬la Présence et l’action du Mashiah‭ ‬Yeshoua‭, ‬qu’elle soit une Présence visible ou invisible‭.‬

Maintenant que les 10‭ ‬plaies d’Égypte sont terminées‭, ‬cette parasha‭ ‬«beshallah»‭ ‬poursuit les actions de l’Eternel avec comme idée maîtresse celle d’obliger le Pharaon et toutes les nations à glorifier son Nom‭. ‬C’était pour ça qu’il y avait les 10‭ ‬plaies‭. ‬L’endurcissement que l’Eternel avait programmé sur la tête de Pharaon et la punition qu’il va faire retomber par après sur lui‭, ‬malgré la souveraineté absolue des ses projets‭, ‬restera jusqu’au retour du Messie une question restée sans réponse‭ : ‬la question du déterminisme‭, ‬c’est-à-dire jusqu’à quel point‭, ‬les choix que nous faisons sont-ils déterminés par notre libre arbitre ou par la volonté souveraine de Dieu‭. ‬Avec‭ ‬Yeshoua nous avons la réponse à cette question‭ ‬en ce qui concerne notre salut‭ ‬qui était écrit par la main de Dieu‭. ‬Dieu a souverainement décidé de nous sauver gratuitement et librement‭. ‬La chose était écrite‭. ‬Celui qui refuse ce salut se met littéralement en guerre ouverte contre Dieu‭. ‬C’est ce qui s’est passé avec Pharaon‭. ‬

Par contre en ce qui concerne les projets de l’Eternel pour le servir en tant que disciples‭, ‬ce n’est pas à nous à décider du‭ ‬«comment»‭ ‬et du‭ ‬«où»‭ ‬et c’est précisément ce qui s’est passé en ce qui concerne le peuple d’Israël‭. ‬Le pays où Dieu allait le guider‭, ‬la manière qu’il utiliserait pour l’y amener‭. ‬

Pourquoi est-ce Dieu Lui-même qui suscite des Pharaons ou des Amalek‮ ‬‭? ‬La grammaire va nous être d’un grand secours et c’est surtout la forme factitive‭ ‬«Hifil»‭ ‬qui va nous aider à comprendre ce vers quoi on va tendre‭, ‬à savoir que se passe-t-il si quelqu’un fait quelque chose dans l’histoire des hébreux‮ ‬‭?‬

Lire la suite

La citerne‭, ‬le cœur‭, ‬lieu caché de l’homme

citerne-jeremieDans la série des lois données par Dieu à Moïse (voir parasha mishpatim), il en existent plusieurs qui nous concernent personnellement lorsque nous pratiquons la cure d’âme. Ces lois données il y a plusieurs millénaires au peuple hébreu sont plus actuels que jamais pour la qehilah (l’église) et pour ses serviteurs (les pasteurs ou diacres) qui pratiquent la délivrance.

Exode 21:33

« 33 Si un homme met à découvert une citerne, ou si un homme en creuse une et ne la couvre pas, et qu’il y tombe un boeuf ou un âne, 34 le possesseur de la citerne paiera au maître la valeur de l’animal en argent, et aura pour lui l’animal mort. »

וְכִי‭-‬יִפְתַּח‭ ‬אִישׁ‭ ‬בּוֹר vekhiy yphtah‭ ‬iysh bor 33‭ ‬Si un homme met à découvert une citerne‭,‬
אוֹ‭ ‬כִּי‭-‬יִכְרֶה‭ ‬אִישׁ‭ ‬בֹּר‭-‬ o kiy-yikhreh iysh bor ou si un homme en creuse une
‭,-‬וְלֹא‭ ‬יְכַסֶּנּוּ velo yekhassennou‭,‬ et ne la couvre pas‭,‬
‭ ‬וְנָפַל‭-‬שָׁמָּה‭ ‬שּׁוֹר‭, ‬אוֹ‭ ‬חֲמוֹר venaphal-shammah shor‭, ‬o‭ ‬hamor et qu’il y tombe un bœuf ou un âne‭,‬

Comme nous l’avons vu dans l’histoire de Joseph‭, ‬la citerne‭ – ‬ou puits‭ – ‬représente le cœur de l’homme dans lequel Yeshoua‭ (‬représenté par Joseph‭) ‬vient habiter‭. ‬Pour accueillir le Saint Esprit‭, ‬ce cœur doit être vidé de tout ce qui s’y trouve, de toute son eau  car c’est Lui‭ – ‬Yeshoua‭ – le Fils de Dieu, Torah incarnée, ‬qui est l’Eau de la Vie qui va prendre tout l’espace‭. ‬Si le cœur de la personne n’est pas bien disposé et qu’il ne suffit pas de le découvrir‭, ‬il faut peut-être d’abord le creuser‭, ‬le‭ ‬«forer»‭.‬

Mais que signifie d’abord‭ ‬velo yekhassennou‭ ‬«et ne la couvre pas»‭  ?‬

3680‭ ‬kassah‭ ‬כָּסָה‭ ‬ou‭ ‬כֶּסֶה‭ ‬est une racine primaire qui nous parle de‭ ‬«couvrir le péché»‭, ‬cacher ce qui se trouve dans le cœur‭ : ‬couvrir‭, ‬cacher‭, ‬envelopper‭, ‬recouvrir‭, ‬revêtir‭, ‬pardonner‭, ‬voiler‭, ‬pâture‭, ‬envahir‭, ‬préserver‭, ‬prendre‭, ‬appeler‭, ‬retenir‭, ‬se refermer‭, ‬retomber‭, ‬refuge‭, ‬dissimuler‭, ‬garder‭, ‬couverture

La forme intensive‭ ‬יְכַסֶּנּוּ‭ ‬‭(‬Piel‭) :‬

‭         ‬1‭.      ‬couvrir‭, ‬habiller‭.‬

‭         ‬2‭.      ‬couvrir‭, ‬cacher‭.‬

‭         ‬3‭.      ‬abriter‭ (‬pour protection‭).‬

‭         ‬4‭.      ‬recouvrir‭, ‬étendre sur‭.‬

‭         ‬5‭.      ‬couvrir‭, ‬accabler ou pardonner‭.‬

Cela signifie que la citerne‭ (‬le cœur de l’homme‭) ‬doit être couvert sous le sang de Yeshoua‭, ‬il doit être habillé d’une robe de fin lin‭, ‬il doit être mis à l’abri et surtout‭, ‬il doit être pardonné‭.‬

Mettre à découvert‭ :‬

Le fait de mettre une citerne‭ ‬«à découvert»‭ ‬est comme pratiquer une cure d’âme c’est-à-dire‭ : ‬ouvrir le cœur‭, ‬décharger le cœur de fardeau‭, ‬le rendre fécond‭, ‬le mettre à découvert‭, ‬y déposer la Parole de Vie‭, ‬délivrer le captif‭, ‬délier‭ (‬lier‭, ‬délier‭), ‬pénétrer‭, ‬une retenue‭, ‬issue‭, ‬détacher des liens‭, ‬tirer‭.‬

Cette cure d’âme‭, ‬cette délivrance ne peut se faire sans un certain nombre de garde-fous‭, ‬de préparation‭. ‬La personne qui pratique cela doit‭ ‬se couvrir la tête avec le casque du salut et la personne à qui appartient le cœur sera responsable si quelqu’un y tombera‭.  ‬

6605‭ ‬pathah‭ ‬פָּתַח‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭; ‬v‭ :‬‮  ‬ouvrir‭, ‬décharger‭, ‬fécond‭, ‬mettre à découvert‭, ‬graver‭, ‬sculpter‭, ‬sculpture‭, ‬déposer‭, ‬être délivré‭, ‬délier‭, ‬pénétrer‭, ‬une retenue‭, ‬issue‭, ‬détacher‭, ‬tirer

Creuser‭ :‬

3738‭ ‬karah‭ ‬כָּרָה‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭:‬‮ ‬creuser‭, ‬acheter‭, ‬persécuter‭, ‬ouvrir‭, ‬percer‭, ‬préparer‮ ‬

‭    ‬1‭.      ‬creuser‭, ‬faire une excavation‭, ‬percer‭.‬

‭    ‬2‭.      ‬donner un banquet ou un festin‭.‬

‭    ‬3‭.      ‬obtenir par commerce‭, ‬acheter‭.‬

Citerne‭ :‬

Quand on regarde le contenu de la citerne‭, ‬c’est comme quand on regarde dans le cœur alors tout s’explique avec clarté‭, ‬et prouve ce qui s’y passe‭,  ‬

952‭ ‬bour‭ ‬בּוּר‭ ‬une racine primaire v‭ :‬‮  ‬rendre clair‭, ‬expliquer‭, ‬prouver‭, ‬examiner‭, ‬forer‭, ‬creuser‭. ‬Dans‭ ‬Eccl 9.1‭ ‬«Oui‭, ‬j’ai appliqué mon cœur à tout cela‭, ‬j’ai fait‭ ‬de tout cela l’objet de mon examen»

953‭ ‬bor‭ ‬בֹּור‭ ‬vient de 952‭ :‬‮ ‬puits‭, ‬citerne‭, ‬prison‭, ‬fosse‭, ‬tombe‭.‬

Le cœur de l’homme peut être‭ :‬

‭- ‬soit un puits que l’on remplit d’eau‭, ‬

‭- ‬une citerne que l’on remplit d’autre chose

‭- ‬une prison où habitent encore des démons

‭- ‬une fosse‭, ‬un cœur tortueux où on s’enfonce

‭- ‬une tombe mortelle‭ ‬

34‭ ‬le possesseur de la citerne paiera au maître la valeur de l’animal en argent‭, ‬et aura pour lui l’animal mort‭.‬

La personne à qui appartient le cœur sera responsable de celui qui s’y engouffre sans préparation‭. ‬Les conséquences seront pour lui‭, ‬c’est-à-dire le fruit de la mort‭.‬

Le Mishkan : les piliers du parvis ‬

Lorsque Dieu demande à Moïse l’installation du tabernacle dans le désert, il demandera qu’il y ait tout autour une clôture constituée d’un certain nombre de piliers espacés entre eux‭.2011-03-06-Exode-Tabernacle

Les piliers‭, ‬ou colonnes‭ ‬amoud‭ ‬עמוד‭ ‬ou‭  ‬דמע‭  ‬viennent de la racine‭ ‬amad‭  ‬עמד‭ ‬une racine primaire qui signifie‭ ‬se tenir‭, ‬s’arrêter‭, ‬rester‭, ‬cesser‭, ‬se présenter‭, ‬tarder‭, ‬habiter‭, ‬paraître‭, ‬subsister‭, ‬retenir‭, ‬survivre‭, ‬se placer‭, ‬rester debout‭, ‬se poser‭. ‬Amoud peut s’écrire de 2‭ ‬manières différentes‭. ‬Une fois de plus le choix est donné dans la lecture du‭ ‬«‭ ‬ou‭ ‬»‭ ‬avec ou sans le vav symbole de la croix‭. ‬Qu’il s’agisse de juifs croyant dans la crucifixion ou pas‭, ‬chacun est destiné à se tenir là‭, ‬à se présenter pour y rester et y habiter‭.‬‭ ‬

Capture d_écran 2018-02-15 à 08.40.29

Un autre exemple dans Genèse 1‭ :‬14-19‭ ‬nous montre la lettre vav une consonne qui signifie‭ ‬«‭ ‬et‭ ‬»‭. ‬Elle matérialise la voyelle‭ ‬«‭ ‬‮ ‬o‭ ‬»‭ ‬ou‭ ‬«‭ ‬ou‭ ‬»‭, ‬mais elle peut disparaître du mot‭, ‬comme dans le mot‭ ‬«‭ ‬méorot‭ ‬»‭,  ‬לִמְאוֹרֹת‭ ‬les luminaires‭. ‬Au quatrième jour de la Création‭, ‬les luminaires sont créés‭, ‬mais le mot‭ ‬«‭ ‬méorot‭ ‬»‭  ‬מְאֹרֹת‭ ‬y a perdu ses deux vav-voyelles‭ (‬mém-aleph-resh-tav au lieu de mém-aleph-vav-resh-vav-tav‭). ‬L’exégèse biblique nous enseigne que ces liens‭ ‬«‭ ‬vav‭ ‬»‭ ‬ont disparu pour nous avertir qu’on ne peut adorer ces luminaires ou étoiles qui sont des lumières‭ ‬«‭ ‬mortes‭ ‬»‭, ‬bien qu’elles soient des signes utiles placés dans les cieux‭. ‬Ainsi‭, ‬sans les lettres-liens vav‭, ‬le mot‭ ‬«‭ ‬méorot‭ ‬»‭ ‬a perdu quelque chose d’absolu‭. ‬Ce qu’on découvre par contre c’est que la présence de la lettre‭ ‬«‭ ‬vav‭ ‬»‭ ‬peut donc incliner le cœur de l’homme à adorer celui qui a été cloué‭. ‬

La base d’airain

La base d’airain en bronze était le métal le plus dur qui était connu du temps de Moïse‭. ‬Extrêmement résistant au feu et facile à travailler‭, ‬il était destiné à tous les usages de la vie courante‭. ‬Dans le parvis il était présent partout‭, ‬des ustensiles à la cuve et‭ ‬jusqu’à l’autel tout était d’airain‭. ‬Ceci nous enseigne que le cheminement de nos pas sur cette terre et l’inévitable contact avec le monde‭, ‬peut nous amener à chuter et c’est alors que la route d’airain que le Seigneur a tracé dans son parvis‭, ‬nous réconcilie avec lui au travers du couteau du sacrificateur‭, ‬la purification‭ ‬de la cuve et l’élévation de l’autel‭.‬

Toutes ces choses sont les fondements de notre foi‭ : ‬la justification‭, ‬la sanctification et la communion en notre Seigneur Yeshoua le Messie‭.‬

La base des piliers de bronze ou d’airain‭ (‬alliage de cuivre et de zinc‭) ‬se dit‭ ‬eden‭ ‬אדן‭ ‬et vient du même mot qu’adon‭ ‬dans le sens de‭ ‬force‭, ‬base‭, ‬piédestal‭, ‬socle‭ (‬fort‭, ‬ferme‭). ‬Cet eden‭  ‬אדן‭ ‬là‭ ‬n’est pas le même que le jardin d’Eden‭ ‬de la Genèse qui commence avec la lettre ayin‭ ‬עדן‭ ‬et qui veut dire‭ ‬«‭ ‬plaisirs‭ ‬»‭, ‬«‭ ‬délices‭ ‬»‭.‬

Cette fondation des piliers se dit eden ou adon ou adoni‭ ‬אדני‭ ‬ou‭  ‬אדן‭ ‬c’est-à-dire que le Seigneur est le fondement de ces piliers‭ : ‬alef le Père‭, ‬dalet la porte‭ (‬le Fils‭) ‬et noun le poisson symbole de la Rouah‭. ‬Le meilleur béton de fondation s’appelle donc en hébreu eden ou plutôt ADONAÏ‭ ‬ou‭ ‬«‭ ‬Seigneur‭ ‬»‭ ! ‬Mais ce qu’on va découvrir en plus est consternant‭ : ‬

Le corps des piliers en bois d’acacia‭ – ‬le Messie flagellé et cloué sur la croix

לב‭ ‬וְנָתַתָּה‭ ‬אֹתָהּ‭, ‬עַל‭-‬אַרְבָּעָה‭ ‬עַמּוּדֵי‭ ‬שִׁטִּים

venatattah otah al arbbaah ammoude‭ ‬shittiym

32‭ ‬Tu le‭ ‬suspendras‭ ‬à quatre piliers de shittiym

Tu le‭ ‬donneras‭ ‬sur quatre colonnes d’acacia

מְצֻפִּים‭ ‬זָהָב‭, ‬וָוֵיהֶם‭ ‬זָהָב‭–‬עַל‭-‬אַרְבָּעָה‭, ‬אַדְנֵי‭-‬כָסֶף

‭ ‬metsoupiym zahav‭, ‬vaveyhem zahav al arbbaah‭, ‬

adné‭ ‬khassef

recouverts d’or‭, ‬à‭ ‬crochets‭ ‬d’or et‭ ‬soutenus‭ ‬par quatre socles d’argent‭.‬

‭-> ‬venatattah‭ ‬signifie‭ : ‬

‭- ‬«tu le‭ ‬donneras»‭ ‬car Dieu a‭ ‬«donné son Fils»

‭- ‬«tu le‭ ‬suspendras»‭ ‬car il a été cloué sur le bois

‭-> ‬al arbbaah‭ (‬suspendus‭) ‬sur les 4‭ ‬‭(‬2‭ ‬mains et 2‭ ‬pieds‭)‬

‭-> ‬shittiym‭ ‬nous renvoie au fouet

‭-> ‬metsoupiym‭ ‬signifie‭ : ‬recouverts‭ (‬d’or‭) ‬dans le sens de porter le regard

‭-> ‬adné‭ ‬signifie le fondement‭ : ‬Adonai

‭-> ‬vaveyhem‭ ‬signifie des crochets‭, ‬des clous‭ ‬

Le corps en bois d’acacia‭ (‬shittah‭) ‬dont la racine est‭ ‬shotet‭ ‬שׁטט‭ ‬signifie‭ ‬percer‭ (‬fouet‭, ‬châtier‭, ‬fléau‭) (‬Exode 26‭ :‬32‭). ‬On perçoit ici dans l’acacia‭, ‬la flagellation‭, ‬dans les crochets‭, ‬la crucifixion et dans la couverture d’or‭, ‬le regard de Dieu sur son Fils‭.‬

Le sens des lettres de‭ ‬שׁטט‭ ‬est plus que révélateur‭ : ‬la dent‭ (‬la lettre shin‭ ‬שׁ‭), ‬et une double quantité de boue‭, ‬limon et argile‭ ‬טט‭ ‬pour les deux postérités juifs et non juifs‭ (‬une double lettre tet‭) ‬nous prouve que si la majorité de bois utilisé dans le tabernacle était d’acacia c’est qu’il y a une allusion à Shittiym‭, ‬la ville de la débauche‭, ‬le symbole du péché de convoitise qui reste attaché à notre chair‭ : ‬le‭ ‬bois d’acacia que l’Eternel daigne utiliser mais sur lequel il va couvrir de métal précieux‭! ‬Le corps du pilier en bois nous confirme que c’est bien de l’homme qu’il s’agit‭, ‬un juif et un gentil‭. ‬En effet‭, ‬que ce soit le psalmiste qui se voit comme un arbre planté au bord de l’eau ou du Seigneur Yeshoua qui nous met en garde contre les arbres qui portent de mauvais fruits‭, ‬de nombreux passages dans la bible utilisent cette image de l’arbre pour parler de l’homme‭. ‬L’Eternel nous fait l’immense honneur de nous utiliser‭, ‬nous qui sommes des pécheurs méprisables mais pour qui le Fils de Dieu a été méprisé‭.‬

Le Livre de la Révélation parle des vainqueurs qui seront comme des colonnes‭ ‬«‭ ‬celui qui vaincra‭, ‬je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu‭.. ‬»‭ (‬Apocalypse‭  ‬3‭ : ‬12‭). ‬Si nous sommes tous appelés à participer à l’édification du temple céleste de notre Dieu‭, ‬en aucune façon‭, ‬nous ne soutenons quoi que ce soit au-dessus de nous‭. ‬Ces colonnes‭ ‬ne portent rien‭ : ‬elles sont uniquement décoratives et servent à maintenir les tentures de séparations entre le monde et le Royaume de Dieu‭. ‬Ces piliers sont là comme témoins‭. ‬S’ils ne soutiennent rien‭, ‬il y a au-dessus d’eux‭, ‬la tête qui gouverne‭ : ‬la tête‭.‬

La tête d’argent‭ : ‬L’argent étant un métal noble par excellence‭, ‬si le Seigneur en couvre la tête c’est qu’il y a‭, ‬à cela une raison bien particulière‭, ‬recherchons la ensemble dans la Bible‭. ‬Le psalmiste nous apprend que les paroles de‭ ‬l’Eternel sont comme un argent éprouvé et les Proverbes que la langue du juste est un argent de choix‭. ‬Nous voilà renseignés quant‭ ‬au message caché du Seigneur‭.‬

L’argent se dit keseph‭ ‬כסף‭ ‬argent‭, ‬prix‭, ‬avoir payé‭ : ‬argent‭, ‬monnaie‭ ‬

sicles‭, ‬talents‭. ‬Cet argent nous rappelle les 30‭ ‬pièces d’argent utilisées pour la vente de Yeshoua‭. ‬La racine de ce mot est kasaph une racine primaire signifiant languir‭, ‬avide‭, ‬soupirer‭, ‬sans pudeur‭, ‬se languir de‭, ‬désirer‭, ‬soupirer après‭. ‬

Les crochets‭ (‬vav‭) ‬d’argent placés de part et d’autre des piliers devaient servir à assurer sa stabilité‭. ‬Là passaient des tringles en argent ancrée dans le sol du parvis et dans le sol du monde extérieur‭.‬

Les crochets portent le même nom que les clous de la croix‭. ‬Les tringles qui lient fermement le pilier‭, ‬hashaq‭ ‬חשׁק‭ ‬une racine primaire DU SENS attaché‭, ‬tringles‭, ‬désir‭, ‬plaire‭, ‬aimer‭  ‬

1‭) (‬Qal‭) ‬aimer‭, ‬être attaché à‭, ‬désirer‭, ‬avoir envie‭, ‬s’attacher‭ ‬

2‭) (‬Piel‭) ‬bandeau‭, ‬filet‭, ‬attacher‭, ‬lier‭ ‬

‭ ‬

Le chiffre 60‭ : ‬le chiffre de l’homme‭ (‬6‭) ‬multiplié par la Présence du Fils de Dieu‭ (‬10‭) ‬la Main de l’Eternel‭ ‬«‭ ‬Yad‭ ‬»

Les 60‭ (‬6‭ ‬chiffre de l’homme X 10‭ ‬chiffre du Messie‭, ‬chiffre de richesse‭) ‬piliers d’une hauteur de 5‭ ‬coudées‭, ‬correspondaient à celle de la porte d’entrée‭, ‬ils en sont le prolongement‭, ‬le corps qui partirait d’une tête‭ (‬Christ‭) ‬pour former un corps soudé unis par la grâce‭ (‬chiffre 5‭) ‬comme nous le révèle Paul‭ : ‬«‭ ‬Il est la tête du corps de la Kehila‭; ‬il est le commencement‭, ‬le premier-né‮…‬‭ ‬»‭ (‬Colossiens 1:18‭)‬

«‭ ‬Car ceux qu’il a connus d’avance‭, ‬il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils‭, ‬afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères‭. ‬»‭ (‬Romains 8:29‭)‬

Il me paraît essentiel de considérer le mur extérieur comme un tout qui constituerait le corps de Christ‭, ‬L’époux et L’épouse unis autour de Dieu‭.‬

La distance qui les séparent‭, ‬5‭ ‬coudées‭, ‬comme la hauteur‭, ‬nous ramène à la grâce de Christ et à sa personne‭, ‬comme dit Matthieu‭ ‬en 18:20‭ ‬«‭ ‬Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom‭, ‬je suis au milieu d’eux‭. ‬«

De même nature que Christ et unis par son Esprit le corps de l’Epouse de Christ peut désormais faire un‭, ‬c’est cela l’image donnée par le mur du tabernacle et apparaître drapée de blanc à la face du monde comme dépeint en Apocalypse 19‭ :‬7‭ ‬«‭ ‬Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse‭, ‬et donnons-lui gloire‭; ‬car les noces de l’agneau sont venues‭, ‬et son épouse s’est préparée‭, ‬et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin‭, ‬éclatant‭, ‬pur‭. ‬Car le fin lin‭, ‬ce sont les‭ ‬œuvres justes des saints‭. ‬«

Un corps‭, ‬une tête revêtus d’un vêtement blanc de gloire pour régner avec Christ sur la terre‭, ‬tous les ingrédients ne sont-ils pas réunis‭ ? ‬

«‭ ‬17‭  ‬Toutes les colonnes formant l’enceinte du parvis auront des tringles d’argent‭, ‬des crochets d’argent‭, ‬et des bases d’airain‭.‬

18‭  ‬La longueur du parvis sera de cent coudées‭, ‬sa largeur de cinquante de chaque côté‭, ‬et sa hauteur de cinq coudées‭ ; ‬les toiles seront de fin lin retors‭, ‬et les bases d’airain‭. ‬»‭ (‬Exode 27‭ :‬17-18‭)‬

Le chandelier d’or pur : de manière à éclairer‭ ‬«en face»

Le chandelier d’or pur‭ ‬מְנֹרַת‭, ‬זָהָב‭ ‬טָהוֹר‭ ‬

31‭ ‬Tu feras un‭ ‬chandelier d’or pur‭; ‬ce chandelier sera fait d’or battu‭; ‬son pied‭, ‬sa tige‭, ‬ses calices‭, ‬ses pommes et ses fleurs seront d’une même pièce‭. ‬

לא‭ ‬וְעָשִׂיתָ‭ ‬מְנֹרַת‭, ‬זָהָב‭ ‬טָהוֹר

veasiyta‭ ‬menorat zahav tahor

et tu feras un chandelier en or pur

‭ ‬מִקְשָׁה‭ ‬תֵּעָשֶׂה‭ ‬הַמְּנוֹרָה‭, ‬יְרֵכָהּ‭ ‬וְקָנָהּ

miqshah teaseh hamenorah yerkhahh veqanahh

d’or battu sera fait le chandelier sa cuisse et sa tige‭ ‬

‭ ‬גְּבִיעֶיהָ‭ ‬כַּפְתֹּרֶיהָ‭ ‬וּפְרָחֶיהָ‭, ‬מִמֶּנָּה‭ ‬יִהְיוּ

gviyeah kaphtoreah ouphraheyah mimmennah yieyou

ses calices ses pommes et ses fleurs d’une même pièce seront

«32‭ ‬Six branches sortiront de ses côtés‭, ‬trois branches du chandelier de l’un des côtés‭, ‬et trois branches du chandelier de l’autre côté‭. ‬33‭ ‬Il y aura sur une branche trois calices en forme d’amande‭ ‬‭ (‬מְֽשֻׁקָּדִים‭ ‬mesouqad-mesouqadim‭)‬‭, ‬avec pommes et fleurs‭, ‬et sur une autre branche trois calices en forme d’amande‭, ‬avec pommes et fleurs‭; ‬il en sera de même pour les six branches sortant du chandelier‭. ‬34‭ ‬A la tige du chandelier‭, ‬il y‭ ‬aura quatre calices en forme d’amande‭, ‬avec leurs pommes et leurs fleurs‭. ‬35‭ ‬Il y aura une pomme sous deux des branches sortant de la tige du chandelier‭, ‬une pomme sous deux autres branches‭, ‬et une pomme sous deux autres branches‭; ‬il en sera de même pour les six branches sortant du chandelier‭. ‬36‭ ‬Les pommes et les branches du chandelier seront d’une même pièce‭: ‬il sera tout entier d’or battu‭, ‬d’or pur‭.‬»

De manière à éclairer‭ ‬«en face»

Un chandelier‭, ‬quand il brille‭, ‬donne un éclairage uniforme partout‭ :  ‬devant‭, ‬derrière‭, ‬à gauche‭, ‬à droite‭, ‬sur un environnement uniforme circulaire et même en vertical‭ : ‬au-dessus‭, ‬en dessous‭. ‬L’expression apparemment anodine‭ ‬«de manière à éclairer en face»‭ ‬révèle un mystère puisqu’un chandelier ne peut éclairer autrement que de manière uniforme dans toutes les directions‭. ‬Or ici le texte précise‭ ‬«de manière à éclairer en face»‭ ‬comme s’il avait fallu placer derrière le chandelier un miroir pour refléter et accentuer le faisceau lumineux‭.‬

37‭ ‬Tu feras ses sept lampes‭, ‬qui seront placées dessus‭, ‬de manière à éclairer en face‭. ‬

לז‭ ‬וְעָשִׂיתָ‭ ‬אֶת‭-‬נֵרֹתֶיהָ‭, ‬שִׁבְעָה

veasiyta et neroteyah‭, ‬shiveah

tu feras des lampes‭ (‬au nombre de‭)‬‭ ‬sept

‭ ‬וְהֶעֱלָה‭, ‬אֶת‭-‬נֵרֹתֶיהָ‭, ‬וְהֵאִיר‭, ‬עַל‭-‬עֵבֶר‭ ‬פָּנֶיהָ

veheelah et neroteyah veheiyr al‭ ‬ever‭ ‬paneah

«et elles seront placées dessus de manière à éclairer en face»‭ ‬

La position des lampes‭ ‬«en face»‭ ‬est définie par l’expression‭ ‬עַל‭-‬עֵבֶר‭ ‬פָּנֶיהָ‭ ‬c’est-à-dire‭ ‬«al ever paneah»‭ ‬«de manière à éclairer en face»‭. ‬Et‭ ‬«en face»‭ ‬«al ever»‭ ‬signifie‭ ‬«sur le côté»‭ ‬et aussi le nom masculin‭ ‬«eber»‭ ‬dont la racine‭ ‬abar‭ ‬à donné‭ ‬«ivri»‭ ‬c’est-à-dire‭ ‬«hébreu»‭. ‬C’est une allusion plus qu’évidente que la menorah a un objectif unique‭ : ‬celui d’éclairer le peuple qui est de l’autre côté c’est-à-dire les hébreux‭, ‬c’est-à-dire en clair‭ : ‬Israël

On peut donc comprendre‭ : ‬«et seront élevées les lampes et la lumière sur le‭ ‬«peuple hébreu»‭ ‬en face»

5676‭ ‬eber‭ ‬עֵבֶר‭ ‬au delà‭, ‬en face‭, ‬sur le bord‭, ‬côté‭, ‬de ce côté‭, ‬de l’autre côté‭, ‬en deçà‭, ‬à l’occident‭, ‬flanc‭, ‬droit‭ (‬devant‭), ‬Abarim‮ ‬‭; (‬91‭ ‬occurrences‭); ‬«eber»‭ ‬signifie‭ ‬«région au delà ou de l’autre côté de»‭ ‬vient de 5674‭ ‬abar‭ ‬עָבַר‭ ‬une racine primaire‮ ‬passer‭, ‬faire passer‭, ‬parcourir‭, ‬continuer‭, ‬avoir cours‭, ‬ôter‭, ‬traverser‭, ‬aller au delà‭, ‬prendre les devants‭, ‬passage‭, ‬passant‭, ‬allant‭, ‬se précipiter‭, ‬poursuivre‭, ‬atteindre

5677‭ ‬Éber‭ ‬עֵבֶר‭ ‬est le nom pr masc Éber‭, ‬Héber‭, ‬Hébreu‭ (‬15‭ ‬occurences‭) ‬«‮ ‬l’autre côté‭, ‬la région au-delà‮ ‬»‭.‬

La table des pains de proposition : la mission messianique

«23‭ ‬Tu feras une table de bois d’acacia‭; ‬sa longueur sera de deux coudées‭, ‬sa largeur d’une coudée‭, ‬et sa hauteur d’une coudée et demie‭. ‬24‭ ‬Tu la couvriras d’or pur‭, ‬et tu y feras une bordure d’or tout autour‭. ‬25‭ ‬Tu y feras à l’entour un rebord de quatre doigts‭, ‬sur lequel tu mettras une bordure d’or tout autour‭. ‬26‭ ‬Tu feras pour la table quatre anneaux d’or‭, ‬et tu mettras les anneaux aux quatre coins‭, ‬qui seront à ses quatre pieds‭. ‬27‭ ‬Les anneaux seront près du rebord‭, ‬et recevront les barres pour porter la table‭. ‬28‭ ‬Tu feras les barres de bois d’acacia‭, ‬et tu les couvriras d’or‭; ‬et elles serviront à porter la table‭. ‬29‭ ‬Tu feras ses plats‭, ‬ses coupes‭, ‬ses calices et ses tasses‭, ‬pour servir aux libations‭; ‬tu les feras d’or pur‭. ‬

Cette table est remplie de révélations prophétiques car la table se dit 7979‭ ‬shoulhan ‭ ‬שֻׁלְחָן

‮ ‬‭; ‬n m‭  (‬70‭ ‬occurences‭). ‬Le mot a sa racine dans le verbe 7971‭ ‬shalah‭ ‬שָׁלַח‮ ‬faire revenir‭, ‬appeler‭, ‬laisser partir‭, ‬accompagner‭, ‬échapper‭, ‬enlever‭, ‬envoyer‭, ‬laisser retourner‭, ‬chasser‭, ‬empêcher d’avancer‭, ‬lâcher‭, ‬avancer‭ (‬la main‭), ‬renvoyer‭, ‬envoyer au loin‭, ‬laisser aller‭, ‬étendre‭.  (‬Qal‭). ‬envoyer‭, ‬envoyer en mission‭, ‬charger d’un ordre‭, ‬étendre‭, ‬diriger‭.‬

La table des 12‭ ‬pains de proposition se réfère aux 12‭ ‬tribus/apôtres qui sont envoyées en mission pour annoncer la Besorah Tova‭ ‬au monde entier‭. ‬Cette mission est toujours‭ ‬«signée»‭ ‬au travers du partage du pain et du vin‭.‬

Les pains de proposition‭ : ‬les‭ ‬«pains des faces»‭ ‬

30‭ ‬Tu mettras sur la table les pains de proposition continuellement devant ma face‭.‬»

ל‭ ‬וְנָתַתָּ‭ ‬עַל‭-‬הַשֻּׁלְחָן‭ ‬לֶחֶם‭ ‬פָּנִים‭, ‬לְפָנַי‭ ‬תָּמִיד

venatatta al hashoulhan‭ ‬lehem‭ ‬paniym‭, ‬lefanaï tamiyd

Tu livreras‭ ‬‭(‬tu donneras‭, ‬tu placeras‭, ‬tu livreras‭, ‬tu établiras‭, ‬tu rendras‭, ‬mettras feras‭, ‬permettras‭, ‬céderas‭, ‬accorderas‭)‬

sur la table le‭ ‬pain de tes faces‭, ‬devant ma face à perpétuité

Ces 12‭ ‬pains sont des pains qui sont présentés‭ ‬«proposés»‭ ‬devant les faces‭ (‬Père‭, ‬Fils‭, ‬Esprit‭) ‬de l’Eternel sont les 12‭ ‬tribus‭, ‬12‭ ‬apôtres de Yeshoua envoyés dans le monde‭  – ‬si Yeshoua a été livré‭, ‬eux aussi seront‭ ‬«livrés»‭.‬

Ici le texte ne précise pas s’il s’agit de pain levé ou de pain azyme‭. ‬Au niveau du peuple hébreu‭, ‬le temps n’est pas encore venu pour se remémorer les pains et l’agneau mangés à la hâte à la fête de Pessah‭. ‬Les pains azymes seront consommés une fois l’an‭.‬

Il s’agit de pain levé normalement‭ :  ‬«Tu prendras de la fleur de farine‭, ‬et tu en feras douze gâteaux‭; ‬chaque gâteau sera de deux dixièmes‭.‬»‭ (‬Lévitique 24:5‭)‬

«D’après‭ ‬le modèle‭ ‬que‭ ‬je vais te montrer»

Tabernacle-CampPlusieurs passages citent ce modèle qu’apparemment seul connaissait Moïse‭.‬

Exode 25:9‭ ‬«Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d’après le modèle que je vais te montrer‭.‬»

Exode 25:40‭ ‬«Regarde‭, ‬et fais d’après le modèle qui t’est montré sur la montagne‭.‬»

Exode 26:30‭ ‬«Tu dresseras le tabernacle d’après le modèle qui t’est montré sur la montagne‭.‬»

Nombres 8:4‭ ‬«Le chandelier était d’or battu‭; ‬jusqu’à son pied‭, ‬jusqu’à ses fleurs‭, ‬il était d’or battu‭; ‬Moïse avait fait le chandelier d’après le modèle que l’Eternel lui avait montré‭.‬»

9‭ ‬Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles‭ ‬d’après le modèle que je vais te montrer‭.‬»

ט‭ ‬כְּכֹל‭, ‬אֲשֶׁר‭ ‬אֲנִי‭ ‬מַרְאֶה‭ ‬אוֹתְךָ

kekhol asher aniy mareh otekh

D’après que je vais montrer à toi

‭ ‬אֵת‭ ‬תַּבְנִית‭ ‬הַמִּשְׁכָּן

et tavniyt hammishkan

le modèle du tabernacle

‭ ‬וְאֵת‭ ‬תַּבְנִית‭ ‬כָּל‭-‬כֵּלָיו‭; ‬וְכֵן‭, ‬תַּעֲשׂוּ

veet‭ ‬tavniyt‭ ‬kol kelaiv vekhen taasou‭ ‬

et le modèle de tous les ustensiles‭ (‬vases‭) ‬et de la même façon tu feras

‭ ‬

Le modèle que Dieu montrera à Moïse nous est totalement inconnu puisque seul Moïse a eu l’honneur de le voir‭. ‬Ce modèle se dit 8403‭ ‬tabniyth‭ ‬תַּבְנִית‭ ‬nom fém‭.‬‮ ‬‭: ‬modèle‭, ‬figure‭, ‬forme‭, ‬plan‭, ‬ornement‮ ‬‭; (‬20‭ ‬occurrences‭).‬

vient de 1129‮  ‬construction‭. ‬3‭ ‬sens possibles‭ : ‬

‭      ‬a‭.      ‬construction‭, ‬structure‭.‬

‭      ‬b‭.      ‬modèle‭.‬

‭      ‬c‭.      ‬figure‭, ‬image‭ (‬des idoles‭).‬

Mais en fait‭, ‬en soi‭, ‬ce modèle‭ ‬tabniyth‭ ‬ne nous informe pas du tout sur le thème ou sur le sujet de base sur lequel il faut se référer pour construire le tabernacle‭. ‬Dieu a révélé directement dans le cœur de Moïse‭, ‬les formes‭, ‬les matériaux‭, ‬les dimensions‭, ‬longueurs‭, ‬largeur‭, ‬les couleurs‭, ‬le contenant et le contenu‭, ‬etc‭. ‬Mais‭ ‬on n’en sait toujours pas plus‭.‬

Pour en savoir un peu plus‭, ‬allons directement à la source‭, ‬c’est-à-dire‭, ‬à la racine primaire du mot‭ ‬tabniyth‭ (‬modèle‭) ‬en l’occurrence ici‭, ‬il s’agit du mot‭ ‬banah‭ ‬בָּנָה‭ ‬1129‭ :‬‮ ‬bâtir‭, ‬former‭, ‬avoir des enfants‭, ‬élever‭, ‬fils‭, ‬construire relever‭, ‬fonder‭, ‬revêtir‭, ‬ouvriers‭,‬‮ … ‬‭; (‬376‭ ‬occurences‭). ‬Les fils d’Israël‭ ‬«bné Israël»‭ ‬viennent de là‭.‬

Le modèle sur la montagne montre qu’il faut‭ :‬

1‭. ‬bâtir‭, ‬rebâtir‭, ‬établir‭, ‬assurer une suite‭, ‬c’est-à-dire de manière plus détaillée‭ : ‬

‭      ‬a‭.   ‬construire‭, ‬former une maison‮ ‬‭: ‬établir une famille‭.‬

‭      ‬b‭.   ‬être bâti‭, ‬être rétabli‭.‬

‭      ‬c‭.   ‬être établie‭ (‬se dit d’une épouse sans enfant qui devient mère de famille par les enfants d’une concubine‭).‬

Finalement le modèle de référence pour établir le tabernacle‭, ‬c’est le peuple hébreu lui-même‭ : ‬‭ ‬les fils d’Israël‭ ‬‭! ‬

Quel est ce modèle vu sur la montagne‭ ! ‬Réponse‭ : ‬Israël‭ ! ‬‭ ‬

En effet‭, ‬le modèle n’a pas comme objectif thématique p.ex‭. ‬comme on aurait pu espérer‭, ‬de préparer une place pour Dieu‭. ‬L’objectif thématique‭ (‬c-à-d‭- ‬quel thème va-t-on trouver dans le modèle‮ ‬‭?) ‬va concerner Israël‭ : ‬l’arche de l’alliance qui va contenir les tables avec les 10‭ ‬Paroles qui a nourri spirituellement le peuple‭, ‬la manne qui a nourri physiquement le peuple‭, ‬la verge fleurie d’Aaron qui a protégé le peuple contre la sorcellerie égyptienne‭, ‬et au-dessus de tout ça‭, ‬les séraphins qui gardent Israël‭. ‬Contrairement à ce qu’on aurait pu s’imaginer‭, ‬tout est centré sur Israël‭. ‬Aucune trace de comment est Dieu‭, ‬où il va s’installer‭, ‬comment il va sanctifier les objets‭, ‬etc‭.‬

On voit dans beaucoup de films de science fiction‭, ‬comme contenu mystérieux de l’arche‭, ‬une sorte de pouvoir divin‭ (‬ou maléfique‭!) ‬qui y serait enfermé et qui n’attendait que d’être libéré‭. ‬

La réalité est plus humble et plus simple‭ :  ‬le contenu de l’arche concerne Israël‭.‬

Etant une arche destinée à Israël‭, ‬le matériau qui sera utilisé sera tout aussi humble‭ : ‬du bois d’acacia‭. ‬Etant d’un état humble et soumis‭, ‬la Royauté inhérente à Dieu sera limitée à la couverture de l’arche avec de l’or‭. ‬Pas question de construire une arche en or massif comme le serait le chandelier qui représente le Rédempteur‭, ‬le Mashiah‭.‬

La modestie de l’arche

L’Eternel a donné à Moïse‭, ‬par l’esprit‭, ‬tous les détails de l’arche dont la dimension est‭ :‬

‭- ‬longueur‭ = ‬2‭ ‬coudées et demi‭ = ‬2‭, ‬5‭ ‬x 44‭, ‬45‭ ‬cm‭ = ‬111‭, ‬13‭ ‬cm ou 1‭, ‬11‭ ‬m

‭- ‬largeur‭    =   ‬1‭ ‬coudée et demi‭ = ‬1‭, ‬5‭ ‬x 44‭, ‬45‭ ‬cm‭ =   ‬66‭, ‬68‭ ‬cm ou 0‭, ‬67‭ ‬m

‭- ‬hauteur‭   =   ‬1‭ ‬coudée et demi‭ = ‬1‭, ‬5‭ ‬x 44‭, ‬45‭ ‬cm‭ =   ‬66‭, ‬68‭ ‬cm ou 0‭, ‬67‭ ‬m

Le bois étant un matériau humble ne représente pas du tout la royauté‭ : ‬il sera donc recouvert d’or en dedans et en dehors‭. ‬A l’image du cœur de l’homme‭ (‬chiffre 6‭) ‬où veut venir habiter le Saint Esprit‭, ‬il faut d’abord nettoyer puis décorer la maison‭, ‬le Temple du Saint-Esprit‭.‬

«10‭ ‬Ils feront une arche de bois d’acacia‭, ‬sa longueur sera de deux coudées et demie‭, ‬sa largeur d’une coudée et demie‭, ‬et sa hauteur d’une coudée et demie‭. ‬11‭ ‬Tu la couvriras d’or pur‭, ‬tu la couvriras en dedans et en dehors‭, ‬et tu y feras une bordure d’or tout autour‭. ‬12‭ ‬Tu fondras pour elle quatre anneaux d’or‭, ‬et tu les mettras à ses quatre coins‭, ‬deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre côté‭. ‬

Tout est fait pour l’itinérance

Tout dans le tabernacle est prévu pour les déplacements‭ : ‬

‭- ‬non seulement à cause des 40‮ ‬ans d’exode de l’Egypte vers la terre promise avec les continuels et harassants déménagements‭,  ‬montages et démontages du tabernacle et du demi-million de tentes des 3‭ ‬millions de personnes‭, ‬du nombreux matériel‭, ‬prévoir un transport itinérant

‭- ‬à cause du caractère itinérant du nom des hébreux‭ : ‬«hébreu»‭ ‬«ivri»‭ ‬vient de la racine 5674‭ ‬abar‭ ‬עָבַר‭ :‬‮ ‬passer‭, ‬faire passer‭, ‬parcourir‭, ‬continuer‭, ‬avoir cours‭, ‬ôter‭, ‬traverser‭, ‬aller au delà‭, ‬prendre les devants‭, ‬passage‭, ‬passant‭, ‬allant‭, ‬se précipiter‭, ‬poursuivre‭, ‬atteindre‭.‬

Les hébreux ne s’arrêtent jamais‭ : ‬ils avancent toujours‭, ‬ils montent d’étape en étape‭. ‬C’est un‭ ‬«don»‭ ‬de Dieu sur ce peuple et la souffrance fait partie de son apprentissage‭.‬

L’arche étant construite d’après le modèle qui‭ ‬est‭ ‬Israël‭, ‬cette arche est destinée à Israël‭. ‬Et comme Israël est un peuple nomade qui déménage sans cesse‭, ‬l’arche est faite pour ça aussi‭, ‬et suivra le peuple partout où il ira‭. ‬C’est le but de ces‭ ‬«barres de bois d’acacia»‭ ‬

qui‭ ‬soutiendront‭ ‬l’arche pendant son parcours‭. ‬Ces barres‭ (‬bad‭ ‬בַּד‭ ‬avec‭ ‬badad‭ ‬בָּדַד‭ ‬une allusion à Ephraïm qui porte l’arche‭ ) ‬seront introduites dans les 4‭ ‬anneaux‭ ‬טַבַּעַת‭ ‬de coins‭. ‬C’est le même nom qui est utilisé lorsque Pharaon mettra l’alliance au doigt de Joseph en signe de pouvoir et de force‭, ‬pour‭ ‬soutenir‭ ‬le peuple affamé‭. ‬Ces anneaux‭ ‬tabba’ath‭ ‬טַבַּעַת‭ (‬au féminin pluriel tabbaot‭) ‬représentent‭ ‬l’autorité‭. ‬Sa signification est‭ ‬anneau‭, ‬cachet‭, ‬bague à cacheter‭, ‬anneau‭ (‬comme symbole de l’autorité‭), ‬bague‭ (‬comme ornement‭).‬‭ ‬Les 4‭ ‬barres soutiennent l’arche de l’alliance et les 4‭ ‬anneaux en représentent l’autorité royale‭.‬