Le chandelier d’or pur : de manière à éclairer‭ ‬«en face»

Le chandelier d’or pur‭ ‬מְנֹרַת‭, ‬זָהָב‭ ‬טָהוֹר‭ ‬

31‭ ‬Tu feras un‭ ‬chandelier d’or pur‭; ‬ce chandelier sera fait d’or battu‭; ‬son pied‭, ‬sa tige‭, ‬ses calices‭, ‬ses pommes et ses fleurs seront d’une même pièce‭. ‬

לא‭ ‬וְעָשִׂיתָ‭ ‬מְנֹרַת‭, ‬זָהָב‭ ‬טָהוֹר

veasiyta‭ ‬menorat zahav tahor

et tu feras un chandelier en or pur

‭ ‬מִקְשָׁה‭ ‬תֵּעָשֶׂה‭ ‬הַמְּנוֹרָה‭, ‬יְרֵכָהּ‭ ‬וְקָנָהּ

miqshah teaseh hamenorah yerkhahh veqanahh

d’or battu sera fait le chandelier sa cuisse et sa tige‭ ‬

‭ ‬גְּבִיעֶיהָ‭ ‬כַּפְתֹּרֶיהָ‭ ‬וּפְרָחֶיהָ‭, ‬מִמֶּנָּה‭ ‬יִהְיוּ

gviyeah kaphtoreah ouphraheyah mimmennah yieyou

ses calices ses pommes et ses fleurs d’une même pièce seront

«32‭ ‬Six branches sortiront de ses côtés‭, ‬trois branches du chandelier de l’un des côtés‭, ‬et trois branches du chandelier de l’autre côté‭. ‬33‭ ‬Il y aura sur une branche trois calices en forme d’amande‭ ‬‭ (‬מְֽשֻׁקָּדִים‭ ‬mesouqad-mesouqadim‭)‬‭, ‬avec pommes et fleurs‭, ‬et sur une autre branche trois calices en forme d’amande‭, ‬avec pommes et fleurs‭; ‬il en sera de même pour les six branches sortant du chandelier‭. ‬34‭ ‬A la tige du chandelier‭, ‬il y‭ ‬aura quatre calices en forme d’amande‭, ‬avec leurs pommes et leurs fleurs‭. ‬35‭ ‬Il y aura une pomme sous deux des branches sortant de la tige du chandelier‭, ‬une pomme sous deux autres branches‭, ‬et une pomme sous deux autres branches‭; ‬il en sera de même pour les six branches sortant du chandelier‭. ‬36‭ ‬Les pommes et les branches du chandelier seront d’une même pièce‭: ‬il sera tout entier d’or battu‭, ‬d’or pur‭.‬»

De manière à éclairer‭ ‬«en face»

Un chandelier‭, ‬quand il brille‭, ‬donne un éclairage uniforme partout‭ :  ‬devant‭, ‬derrière‭, ‬à gauche‭, ‬à droite‭, ‬sur un environnement uniforme circulaire et même en vertical‭ : ‬au-dessus‭, ‬en dessous‭. ‬L’expression apparemment anodine‭ ‬«de manière à éclairer en face»‭ ‬révèle un mystère puisqu’un chandelier ne peut éclairer autrement que de manière uniforme dans toutes les directions‭. ‬Or ici le texte précise‭ ‬«de manière à éclairer en face»‭ ‬comme s’il avait fallu placer derrière le chandelier un miroir pour refléter et accentuer le faisceau lumineux‭.‬

37‭ ‬Tu feras ses sept lampes‭, ‬qui seront placées dessus‭, ‬de manière à éclairer en face‭. ‬

לז‭ ‬וְעָשִׂיתָ‭ ‬אֶת‭-‬נֵרֹתֶיהָ‭, ‬שִׁבְעָה

veasiyta et neroteyah‭, ‬shiveah

tu feras des lampes‭ (‬au nombre de‭)‬‭ ‬sept

‭ ‬וְהֶעֱלָה‭, ‬אֶת‭-‬נֵרֹתֶיהָ‭, ‬וְהֵאִיר‭, ‬עַל‭-‬עֵבֶר‭ ‬פָּנֶיהָ

veheelah et neroteyah veheiyr al‭ ‬ever‭ ‬paneah

«et elles seront placées dessus de manière à éclairer en face»‭ ‬

La position des lampes‭ ‬«en face»‭ ‬est définie par l’expression‭ ‬עַל‭-‬עֵבֶר‭ ‬פָּנֶיהָ‭ ‬c’est-à-dire‭ ‬«al ever paneah»‭ ‬«de manière à éclairer en face»‭. ‬Et‭ ‬«en face»‭ ‬«al ever»‭ ‬signifie‭ ‬«sur le côté»‭ ‬et aussi le nom masculin‭ ‬«eber»‭ ‬dont la racine‭ ‬abar‭ ‬à donné‭ ‬«ivri»‭ ‬c’est-à-dire‭ ‬«hébreu»‭. ‬C’est une allusion plus qu’évidente que la menorah a un objectif unique‭ : ‬celui d’éclairer le peuple qui est de l’autre côté c’est-à-dire les hébreux‭, ‬c’est-à-dire en clair‭ : ‬Israël

On peut donc comprendre‭ : ‬«et seront élevées les lampes et la lumière sur le‭ ‬«peuple hébreu»‭ ‬en face»

5676‭ ‬eber‭ ‬עֵבֶר‭ ‬au delà‭, ‬en face‭, ‬sur le bord‭, ‬côté‭, ‬de ce côté‭, ‬de l’autre côté‭, ‬en deçà‭, ‬à l’occident‭, ‬flanc‭, ‬droit‭ (‬devant‭), ‬Abarim‮ ‬‭; (‬91‭ ‬occurrences‭); ‬«eber»‭ ‬signifie‭ ‬«région au delà ou de l’autre côté de»‭ ‬vient de 5674‭ ‬abar‭ ‬עָבַר‭ ‬une racine primaire‮ ‬passer‭, ‬faire passer‭, ‬parcourir‭, ‬continuer‭, ‬avoir cours‭, ‬ôter‭, ‬traverser‭, ‬aller au delà‭, ‬prendre les devants‭, ‬passage‭, ‬passant‭, ‬allant‭, ‬se précipiter‭, ‬poursuivre‭, ‬atteindre

5677‭ ‬Éber‭ ‬עֵבֶר‭ ‬est le nom pr masc Éber‭, ‬Héber‭, ‬Hébreu‭ (‬15‭ ‬occurences‭) ‬«‮ ‬l’autre côté‭, ‬la région au-delà‮ ‬»‭.‬

La table des pains de proposition : la mission messianique

«23‭ ‬Tu feras une table de bois d’acacia‭; ‬sa longueur sera de deux coudées‭, ‬sa largeur d’une coudée‭, ‬et sa hauteur d’une coudée et demie‭. ‬24‭ ‬Tu la couvriras d’or pur‭, ‬et tu y feras une bordure d’or tout autour‭. ‬25‭ ‬Tu y feras à l’entour un rebord de quatre doigts‭, ‬sur lequel tu mettras une bordure d’or tout autour‭. ‬26‭ ‬Tu feras pour la table quatre anneaux d’or‭, ‬et tu mettras les anneaux aux quatre coins‭, ‬qui seront à ses quatre pieds‭. ‬27‭ ‬Les anneaux seront près du rebord‭, ‬et recevront les barres pour porter la table‭. ‬28‭ ‬Tu feras les barres de bois d’acacia‭, ‬et tu les couvriras d’or‭; ‬et elles serviront à porter la table‭. ‬29‭ ‬Tu feras ses plats‭, ‬ses coupes‭, ‬ses calices et ses tasses‭, ‬pour servir aux libations‭; ‬tu les feras d’or pur‭. ‬

Cette table est remplie de révélations prophétiques car la table se dit 7979‭ ‬shoulhan ‭ ‬שֻׁלְחָן

‮ ‬‭; ‬n m‭  (‬70‭ ‬occurences‭). ‬Le mot a sa racine dans le verbe 7971‭ ‬shalah‭ ‬שָׁלַח‮ ‬faire revenir‭, ‬appeler‭, ‬laisser partir‭, ‬accompagner‭, ‬échapper‭, ‬enlever‭, ‬envoyer‭, ‬laisser retourner‭, ‬chasser‭, ‬empêcher d’avancer‭, ‬lâcher‭, ‬avancer‭ (‬la main‭), ‬renvoyer‭, ‬envoyer au loin‭, ‬laisser aller‭, ‬étendre‭.  (‬Qal‭). ‬envoyer‭, ‬envoyer en mission‭, ‬charger d’un ordre‭, ‬étendre‭, ‬diriger‭.‬

La table des 12‭ ‬pains de proposition se réfère aux 12‭ ‬tribus/apôtres qui sont envoyées en mission pour annoncer la Besorah Tova‭ ‬au monde entier‭. ‬Cette mission est toujours‭ ‬«signée»‭ ‬au travers du partage du pain et du vin‭.‬

Les pains de proposition‭ : ‬les‭ ‬«pains des faces»‭ ‬

30‭ ‬Tu mettras sur la table les pains de proposition continuellement devant ma face‭.‬»

ל‭ ‬וְנָתַתָּ‭ ‬עַל‭-‬הַשֻּׁלְחָן‭ ‬לֶחֶם‭ ‬פָּנִים‭, ‬לְפָנַי‭ ‬תָּמִיד

venatatta al hashoulhan‭ ‬lehem‭ ‬paniym‭, ‬lefanaï tamiyd

Tu livreras‭ ‬‭(‬tu donneras‭, ‬tu placeras‭, ‬tu livreras‭, ‬tu établiras‭, ‬tu rendras‭, ‬mettras feras‭, ‬permettras‭, ‬céderas‭, ‬accorderas‭)‬

sur la table le‭ ‬pain de tes faces‭, ‬devant ma face à perpétuité

Ces 12‭ ‬pains sont des pains qui sont présentés‭ ‬«proposés»‭ ‬devant les faces‭ (‬Père‭, ‬Fils‭, ‬Esprit‭) ‬de l’Eternel sont les 12‭ ‬tribus‭, ‬12‭ ‬apôtres de Yeshoua envoyés dans le monde‭  – ‬si Yeshoua a été livré‭, ‬eux aussi seront‭ ‬«livrés»‭.‬

Ici le texte ne précise pas s’il s’agit de pain levé ou de pain azyme‭. ‬Au niveau du peuple hébreu‭, ‬le temps n’est pas encore venu pour se remémorer les pains et l’agneau mangés à la hâte à la fête de Pessah‭. ‬Les pains azymes seront consommés une fois l’an‭.‬

Il s’agit de pain levé normalement‭ :  ‬«Tu prendras de la fleur de farine‭, ‬et tu en feras douze gâteaux‭; ‬chaque gâteau sera de deux dixièmes‭.‬»‭ (‬Lévitique 24:5‭)‬

«D’après‭ ‬le modèle‭ ‬que‭ ‬je vais te montrer»

Tabernacle-CampPlusieurs passages citent ce modèle qu’apparemment seul connaissait Moïse‭.‬

Exode 25:9‭ ‬«Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d’après le modèle que je vais te montrer‭.‬»

Exode 25:40‭ ‬«Regarde‭, ‬et fais d’après le modèle qui t’est montré sur la montagne‭.‬»

Exode 26:30‭ ‬«Tu dresseras le tabernacle d’après le modèle qui t’est montré sur la montagne‭.‬»

Nombres 8:4‭ ‬«Le chandelier était d’or battu‭; ‬jusqu’à son pied‭, ‬jusqu’à ses fleurs‭, ‬il était d’or battu‭; ‬Moïse avait fait le chandelier d’après le modèle que l’Eternel lui avait montré‭.‬»

9‭ ‬Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles‭ ‬d’après le modèle que je vais te montrer‭.‬»

ט‭ ‬כְּכֹל‭, ‬אֲשֶׁר‭ ‬אֲנִי‭ ‬מַרְאֶה‭ ‬אוֹתְךָ

kekhol asher aniy mareh otekh

D’après que je vais montrer à toi

‭ ‬אֵת‭ ‬תַּבְנִית‭ ‬הַמִּשְׁכָּן

et tavniyt hammishkan

le modèle du tabernacle

‭ ‬וְאֵת‭ ‬תַּבְנִית‭ ‬כָּל‭-‬כֵּלָיו‭; ‬וְכֵן‭, ‬תַּעֲשׂוּ

veet‭ ‬tavniyt‭ ‬kol kelaiv vekhen taasou‭ ‬

et le modèle de tous les ustensiles‭ (‬vases‭) ‬et de la même façon tu feras

‭ ‬

Le modèle que Dieu montrera à Moïse nous est totalement inconnu puisque seul Moïse a eu l’honneur de le voir‭. ‬Ce modèle se dit 8403‭ ‬tabniyth‭ ‬תַּבְנִית‭ ‬nom fém‭.‬‮ ‬‭: ‬modèle‭, ‬figure‭, ‬forme‭, ‬plan‭, ‬ornement‮ ‬‭; (‬20‭ ‬occurrences‭).‬

vient de 1129‮  ‬construction‭. ‬3‭ ‬sens possibles‭ : ‬

‭      ‬a‭.      ‬construction‭, ‬structure‭.‬

‭      ‬b‭.      ‬modèle‭.‬

‭      ‬c‭.      ‬figure‭, ‬image‭ (‬des idoles‭).‬

Mais en fait‭, ‬en soi‭, ‬ce modèle‭ ‬tabniyth‭ ‬ne nous informe pas du tout sur le thème ou sur le sujet de base sur lequel il faut se référer pour construire le tabernacle‭. ‬Dieu a révélé directement dans le cœur de Moïse‭, ‬les formes‭, ‬les matériaux‭, ‬les dimensions‭, ‬longueurs‭, ‬largeur‭, ‬les couleurs‭, ‬le contenant et le contenu‭, ‬etc‭. ‬Mais‭ ‬on n’en sait toujours pas plus‭.‬

Pour en savoir un peu plus‭, ‬allons directement à la source‭, ‬c’est-à-dire‭, ‬à la racine primaire du mot‭ ‬tabniyth‭ (‬modèle‭) ‬en l’occurrence ici‭, ‬il s’agit du mot‭ ‬banah‭ ‬בָּנָה‭ ‬1129‭ :‬‮ ‬bâtir‭, ‬former‭, ‬avoir des enfants‭, ‬élever‭, ‬fils‭, ‬construire relever‭, ‬fonder‭, ‬revêtir‭, ‬ouvriers‭,‬‮ … ‬‭; (‬376‭ ‬occurences‭). ‬Les fils d’Israël‭ ‬«bné Israël»‭ ‬viennent de là‭.‬

Le modèle sur la montagne montre qu’il faut‭ :‬

1‭. ‬bâtir‭, ‬rebâtir‭, ‬établir‭, ‬assurer une suite‭, ‬c’est-à-dire de manière plus détaillée‭ : ‬

‭      ‬a‭.   ‬construire‭, ‬former une maison‮ ‬‭: ‬établir une famille‭.‬

‭      ‬b‭.   ‬être bâti‭, ‬être rétabli‭.‬

‭      ‬c‭.   ‬être établie‭ (‬se dit d’une épouse sans enfant qui devient mère de famille par les enfants d’une concubine‭).‬

Finalement le modèle de référence pour établir le tabernacle‭, ‬c’est le peuple hébreu lui-même‭ : ‬‭ ‬les fils d’Israël‭ ‬‭! ‬

Quel est ce modèle vu sur la montagne‭ ! ‬Réponse‭ : ‬Israël‭ ! ‬‭ ‬

En effet‭, ‬le modèle n’a pas comme objectif thématique p.ex‭. ‬comme on aurait pu espérer‭, ‬de préparer une place pour Dieu‭. ‬L’objectif thématique‭ (‬c-à-d‭- ‬quel thème va-t-on trouver dans le modèle‮ ‬‭?) ‬va concerner Israël‭ : ‬l’arche de l’alliance qui va contenir les tables avec les 10‭ ‬Paroles qui a nourri spirituellement le peuple‭, ‬la manne qui a nourri physiquement le peuple‭, ‬la verge fleurie d’Aaron qui a protégé le peuple contre la sorcellerie égyptienne‭, ‬et au-dessus de tout ça‭, ‬les séraphins qui gardent Israël‭. ‬Contrairement à ce qu’on aurait pu s’imaginer‭, ‬tout est centré sur Israël‭. ‬Aucune trace de comment est Dieu‭, ‬où il va s’installer‭, ‬comment il va sanctifier les objets‭, ‬etc‭.‬

On voit dans beaucoup de films de science fiction‭, ‬comme contenu mystérieux de l’arche‭, ‬une sorte de pouvoir divin‭ (‬ou maléfique‭!) ‬qui y serait enfermé et qui n’attendait que d’être libéré‭. ‬

La réalité est plus humble et plus simple‭ :  ‬le contenu de l’arche concerne Israël‭.‬

Etant une arche destinée à Israël‭, ‬le matériau qui sera utilisé sera tout aussi humble‭ : ‬du bois d’acacia‭. ‬Etant d’un état humble et soumis‭, ‬la Royauté inhérente à Dieu sera limitée à la couverture de l’arche avec de l’or‭. ‬Pas question de construire une arche en or massif comme le serait le chandelier qui représente le Rédempteur‭, ‬le Mashiah‭.‬

La modestie de l’arche

L’Eternel a donné à Moïse‭, ‬par l’esprit‭, ‬tous les détails de l’arche dont la dimension est‭ :‬

‭- ‬longueur‭ = ‬2‭ ‬coudées et demi‭ = ‬2‭, ‬5‭ ‬x 44‭, ‬45‭ ‬cm‭ = ‬111‭, ‬13‭ ‬cm ou 1‭, ‬11‭ ‬m

‭- ‬largeur‭    =   ‬1‭ ‬coudée et demi‭ = ‬1‭, ‬5‭ ‬x 44‭, ‬45‭ ‬cm‭ =   ‬66‭, ‬68‭ ‬cm ou 0‭, ‬67‭ ‬m

‭- ‬hauteur‭   =   ‬1‭ ‬coudée et demi‭ = ‬1‭, ‬5‭ ‬x 44‭, ‬45‭ ‬cm‭ =   ‬66‭, ‬68‭ ‬cm ou 0‭, ‬67‭ ‬m

Le bois étant un matériau humble ne représente pas du tout la royauté‭ : ‬il sera donc recouvert d’or en dedans et en dehors‭. ‬A l’image du cœur de l’homme‭ (‬chiffre 6‭) ‬où veut venir habiter le Saint Esprit‭, ‬il faut d’abord nettoyer puis décorer la maison‭, ‬le Temple du Saint-Esprit‭.‬

«10‭ ‬Ils feront une arche de bois d’acacia‭, ‬sa longueur sera de deux coudées et demie‭, ‬sa largeur d’une coudée et demie‭, ‬et sa hauteur d’une coudée et demie‭. ‬11‭ ‬Tu la couvriras d’or pur‭, ‬tu la couvriras en dedans et en dehors‭, ‬et tu y feras une bordure d’or tout autour‭. ‬12‭ ‬Tu fondras pour elle quatre anneaux d’or‭, ‬et tu les mettras à ses quatre coins‭, ‬deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre côté‭. ‬

Tout est fait pour l’itinérance

Tout dans le tabernacle est prévu pour les déplacements‭ : ‬

‭- ‬non seulement à cause des 40‮ ‬ans d’exode de l’Egypte vers la terre promise avec les continuels et harassants déménagements‭,  ‬montages et démontages du tabernacle et du demi-million de tentes des 3‭ ‬millions de personnes‭, ‬du nombreux matériel‭, ‬prévoir un transport itinérant

‭- ‬à cause du caractère itinérant du nom des hébreux‭ : ‬«hébreu»‭ ‬«ivri»‭ ‬vient de la racine 5674‭ ‬abar‭ ‬עָבַר‭ :‬‮ ‬passer‭, ‬faire passer‭, ‬parcourir‭, ‬continuer‭, ‬avoir cours‭, ‬ôter‭, ‬traverser‭, ‬aller au delà‭, ‬prendre les devants‭, ‬passage‭, ‬passant‭, ‬allant‭, ‬se précipiter‭, ‬poursuivre‭, ‬atteindre‭.‬

Les hébreux ne s’arrêtent jamais‭ : ‬ils avancent toujours‭, ‬ils montent d’étape en étape‭. ‬C’est un‭ ‬«don»‭ ‬de Dieu sur ce peuple et la souffrance fait partie de son apprentissage‭.‬

L’arche étant construite d’après le modèle qui‭ ‬est‭ ‬Israël‭, ‬cette arche est destinée à Israël‭. ‬Et comme Israël est un peuple nomade qui déménage sans cesse‭, ‬l’arche est faite pour ça aussi‭, ‬et suivra le peuple partout où il ira‭. ‬C’est le but de ces‭ ‬«barres de bois d’acacia»‭ ‬

qui‭ ‬soutiendront‭ ‬l’arche pendant son parcours‭. ‬Ces barres‭ (‬bad‭ ‬בַּד‭ ‬avec‭ ‬badad‭ ‬בָּדַד‭ ‬une allusion à Ephraïm qui porte l’arche‭ ) ‬seront introduites dans les 4‭ ‬anneaux‭ ‬טַבַּעַת‭ ‬de coins‭. ‬C’est le même nom qui est utilisé lorsque Pharaon mettra l’alliance au doigt de Joseph en signe de pouvoir et de force‭, ‬pour‭ ‬soutenir‭ ‬le peuple affamé‭. ‬Ces anneaux‭ ‬tabba’ath‭ ‬טַבַּעַת‭ (‬au féminin pluriel tabbaot‭) ‬représentent‭ ‬l’autorité‭. ‬Sa signification est‭ ‬anneau‭, ‬cachet‭, ‬bague à cacheter‭, ‬anneau‭ (‬comme symbole de l’autorité‭), ‬bague‭ (‬comme ornement‭).‬‭ ‬Les 4‭ ‬barres soutiennent l’arche de l’alliance et les 4‭ ‬anneaux en représentent l’autorité royale‭.‬

La déchirure de Yam Souph, la Mer Rouge

passage-mer-rougeLa Mer Rouge ים סוף Yam Souph se trouve entre l’océan Indien au Sud et la mer Méditerranée au nord, séparant naturellement l’Afrique de l’Asie au Moyen-Orient. On l’appelle parfois la mer Érythrée. On doit sa couleur rouge à cause de la floraison occasionnelle de l’algue Trichodesmium erythraeum.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-6263-mer-rouge.html

Le peuple hébreu va bientôt traverser la mer rouge‭ ‬«yam souph»‭ ‬et on doit se rendre à l’évidence‭ : ‬c’est là une chose impossible que de faire se lever une telle quantité d’eau pour laisser passer le peuple‭. ‬C’était un prodige de laisser partir 600‭ ‬000‭ ‬hommes plus femmes et enfants de l’esclavage d’Egypte et c’est encore un autre prodige que de « déchirer la mer‭ ». ‬Et ce sera encore un autre prodige que celui de faire revenir la mer dans sa position initiale‭.‬

« 13‭ ‬Moïse répondit au peuple‭ : ‬Ne craignez rien‭, ‬restez en place‭, ‬et regardez la délivrance que l’Eternel va vous accorder en ce jour‭; ‬car les Egyptiens que vous voyez aujourd’hui‭, ‬vous ne les verrez plus jamais‭. ‬ »

« 14‭ ‬L’Eternel combattra pour vous‭; ‬et vous‭, ‬gardez le silence‭.‬ »

יד‭ ‬יְהוָה‭, ‬יִלָּחֵם‭ ‬לָכֶם‭; ‬וְאַתֶּם‭, ‬תַּחֲרִשׁוּן

Ce mot‭ ‬taharishoun‭ ‬à la‭ ‬forme‭ ‬hifil yiqtol imparfait‭ ‬vient de l’infinitif‭ ‬‭ ‬לְהַחֲרִישׁ‭ ‬«faire le sourd»‭, ‬ce verbe vient de la racine‭ ‬2790‭ ‬harash‭ ‬חָרַשׁ‭ ‬qui désigne le‭ ‬sourd‭, ‬une racine primaire‭ :‬‮ ‬sans rien dire‭, ‬garder le silence‭, ‬silence‭, ‬laboureur‭, ‬labourer tranquille‭, ‬se taire‭, ‬projeter‭, ‬méditer‭, ‬parler‭, ‬travailler‭, ‬répondre‭, ‬insensible‭, ‬gravé‭, ‬assourdi‮ ‬‭; (‬73‭ ‬‮ ‬occurences‭).‬

‭- ‬couper‭, ‬labourer‭, ‬graver‭, ‬combiner‭ (‬comploter le mal‭)‬

‭- ‬être silencieux‭, ‬être muet‭, ‬sans parole‭, ‬être sourd‭, ‬montrer de la surdité‭.‬

‭- ‬garder sa tranquillité‭.‬

«15‭ ‬L’Eternel dit à Moïse‭ : ‬Pourquoi ces cris‭ ? ‬Parle aux enfants d’Israël‭, ‬et qu’ils marchent‭.‬»

טו‭ ‬וַיֹּאמֶר‭ ‬יְהוָה‭ ‬אֶל‭-‬מֹשֶׁה‭, ‬מַה‭-‬תִּצְעַק‭ ‬אֵלָי‭; ‬דַּבֵּר‭ ‬אֶל‭-‬בְּנֵי‭-‬יִשְׂרָאֵל‭, ‬וְיִסָּעוּ

«16‭ ‬Toi‭, ‬lève ta verge‭, ‬étends ta main sur la mer‭, ‬et‭ ‬fends‭-‬la‭; ‬

et les enfants d’Israël entreront au milieu de la mer à sec‭.‬»‭ (‬Exode 14:16‭) ‬

טז‭ ‬וְאַתָּה‭ ‬הָרֵם‭ ‬אֶת‭-‬מַטְּךָ‭, ‬וּנְטֵה‭ ‬אֶת‭-‬יָדְךָ‭ ‬עַל‭-‬הַיָּם‭–‬וּבְקָעֵהוּ‭;‬

‭ ‬וְיָבֹאוּ‭ ‬בְנֵי‭-‬יִשְׂרָאֵל‭ ‬בְּתוֹךְ‭ ‬הַיָּם‭, ‬בַּיַּבָּשָׁה

«étends ta main sur la mer‭, ‬et fends-la»‭ : ‬le miracle de la déchirure coûte cher à la nature‭ !‬

La mer‭, ‬tout comme la nature‭, ‬souffre les douleurs de l’enfantement‭. ‬L’ouverture de la mer devant les enfants d’Israël démontre ce que représente cette souffrance‭. ‬

L’apôtre Paul avait reçu la compréhension de cette souffrance‭.‬‭ ‬

Romains 8:19‭ ‬«19‭ ‬Aussi‭ ‬la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu‭.‬‭ ‬20‭ ‬Car la création a été soumise à la vanité‭,-‬non de son gré‭, ‬mais à cause de celui qui l’y a soumise‭, ‬avec l’espérance 21‭ ‬qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption‭, ‬pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu‭. ‬22‭ ‬Or‭, ‬nous savons que‭, ‬jusqu’à ce jour‭, ‬la‭ ‬création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement‭.‬»

La déchirure de la mer nous rappelle la coupure en deux parts des animaux partagés en signe d’alliance entre Dieu et les hommes‭. ‬Cette déchirure nous montre une souffrance‭, ‬comme celle d’une femme enceinte dont on fend le ventre lors d’une césarienne pour laisser passer le nouveau né‭. ‬On retrouve un combat‭, ‬une invasion pour s’emparer des promesses et conquérir le pays‭. ‬

Pourquoi Dieu ne fait-il pas des miracles plus souvent‭ ? ‬

Est-ce pour nous empêcher de nous enorgueillir‭? ‬

Est-ce pour nous apprendre à persévérer‭ ? ‬

Est-ce que c’est nous qui sommes au centre‭ ?‬

Il y a une raison à tout ça‭ : ‬le miracle avec le changement des lois naturelles nous amuse‭, ‬il fait du bien à notre âme‭, ‬il nous‭ ‬intrigue‭, ‬il nous fascine‭. ‬

Si le miracle de Dieu révèle la présence et l’amour de Dieu pour nous et pour notre vie à nous‭,  ‬il coûte cher à Dieu et à la nature‭ ! ‬

Comment est-ce possible‭ ?‬

Si ce n’était pas le cas‭, ‬Dieu aurait utilisé d’autres mots pour parler de l’eau qui s’élève et qui s’ouvre majestueusement pour laisser passer le peuple‭.‬

Si nous avions voulu nous même en tant qu’êtres humains décrire en hébreu ce phénomène d’ouverture de l’eau‭, ‬nous aurions évidemment utilisé des mots forts comme‭: ‬

1361‭ ‬gabahh‭ ‬גָּבַהּ‮ ‬‭: ‬dépasser‭, ‬grandir‭, ‬s’élever

1396‭ ‬gabar‭ ‬גָּבַר‮ ‬‭: ‬grossir‭, ‬s’élever‭, ‬triompher‭, ‬braver‭, ‬avoir l’avantage‭ ‬

1431‭ ‬gadal‭ ‬גָּדַל‭ :‬‮ ‬grandir‭, ‬puissant‭, ‬riche‭, ‬s’élever‭.‬

4605‭ ‬ma`al‭ ‬מַעַל‭ : ‬‮ ‬en haut‭, ‬au-dessus‭, ‬lieux élevés‭, ‬monter‭, ‬s’élever‭, ‬

5549‭ ‬salal‭ ‬סָלַל‭ ‬‭:‬‮ ‬s’élever‭, ‬exalter‭, ‬frayer‭ (‬un chemin‭), ‬monceaux‭, ‬faire une grande route‭,‬

5927‭ ‬alah‭ ‬עָלָה‭ ‬‭: ‬s’élever‭, ‬monter‭, ‬remonter‭, ‬offrir‭, ‬quitter‭, ‬couvrir‭, ‬revenir‭, ‬s’élancer‭, ‬emmener‭,‬‮ ‬grimper‭.‬

Et parmi la quinzaine de racines différentes‭, ‬on a encore encore celles qui parlent d’élever et de s’élever‭ : ‬amad‭, ‬tsamach‭, ‬tsaad‭, ‬qoum‭, ‬roum‭, ‬ramam‭, ‬romemout‭, ‬saga‭, ‬siy‭, ‬taqomem

Bref : La plupart d’entre ces racines indiquent une élévation glorieuse ou victorieuse‭.‬

Comme on peut le voir‭, ‬il y avait de multitudes possibilités plus glorieuses les unes que les autres pour que Dieu exprime par sa PAROLE cette ouverture de la mer‭. ‬

Et pourtant‭, ‬ce qu’on découvre c’est un ordre tout différent donné à Moïse‭ :‬

‭ ‬יָדְךָ‭ ‬עַל‭-‬הַיָּם‭–‬וּבְקָעֵהוּ‭ ‬

yadha al hayam‭ ‬ouvqaehou‭ ‬

«étends ta main sur la mer‭ ‬et fends la»

Racine du mot ouvqaehou‭ : ‬1234‭ ‬baqa‭ ‬בָּקַע‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭:‬‮ ‬jaillir‭, ‬faire jaillir‭, ‬fendre‭, ‬déchirer‭, ‬au travers‭, ‬s’ébranler‭, ‬brèche‭, ‬passer‭, ‬se frayer un passage‭, ‬fendre le ventre‭, ‬invasion‭, ‬écraser‭, ‬s’emparer‭, ‬éclater‭, ‬ouvrir‭, ‬couver‭, ‬poindre‭, ‬sortir‮ ‬‭; (‬51‭ ‬occurences‭), ‬diviser‭, ‬rompre‭, ‬briser‭, ‬déchirer‭.‬

‭         ‬1‭.      ‬battre en brèche‭, ‬conquérir‭.‬

‭         ‬2‭.      ‬être fendu‭, ‬être partagé en deux‭.‬

‭         ‬3‭.      ‬fendre‭, ‬couper en morceaux‭.‬

‭         ‬4‭.      ‬éclater‭, ‬mettre en morceaux‭.‬

«16‭ ‬Et toi‭, ‬lève ta verge‭, ‬dirige ta main vers la mer et divise la‭; ‬et les enfants d’Israël entreront‭ ‬au milieu‭ ‬de la mer à pied sec»

טז‭ ‬וְאַתָּה‭ ‬הָרֵם‭ ‬אֶת‭-‬מַטְּךָ‭, ‬וּנְטֵה‭ ‬אֶת‭-‬יָדְךָ‭ ‬עַל‭-‬הַיָּם‭–‬וּבְקָעֵהוּ‭; ‬וְיָבֹאוּ‭ ‬בְנֵי‭-‬יִשְׂרָאֵל‭ ‬בְּתוֹךְ‭ ‬הַיָּם‭, ‬בַּיַּבָּשָׁה

Les hébreux entreront à sec‭ ‬«au milieu de la mer»‭ ‬וְיָבֹאוּ‭ ‬בְנֵי‭-‬יִשְׂרָאֵל‭ ‬בְּתוֹךְ‭ ‬הַיָּם‭, ‬בַּיַּבָּשָׁה

8432‭ ‬tavek‭ ‬תָּוֶךְ‭ ‬vient d’une racine du sens de séparer‭ :‬‮ ‬entre‭, ‬au milieu‭, ‬parmi‭, ‬dans l’intérieur‭, ‬se mêler‭, ‬au travers‭, ‬traverser‭, ‬entremêlée‭, ‬entrelacer‭, ‬faire partie‭, ‬compter au milieu‭, ‬placer au milieu‭;  ‬parmi‭, ‬entre‭ (‬un nombre de personnes‭), ‬entre‭ (‬des choses arrangées par paires‭), ‬vient de parmi‭ (‬comme pour prendre ou séparer‭ ‬etc‭). ‬

On considère généralement la mer comme étant une représentation des nations‭. ‬

Esaïe 17:12‭ ‬«Oh‭ ! ‬quelle rumeur de peuples nombreux‭ ! ‬Ils mugissent comme mugit la mer‭. ‬Quel tumulte de nations‭ ! ‬Elles grondent comme grondent les eaux puissantes‭.‬»

Dieu envoie ses enfants‭ ‬«comme des brebis au milieu des loups»‭. ‬

Ezéchiel 27:3‭ ‬«Tu diras à Tyr‭ : ‬O toi qui es assise au bord de la mer‭, ‬et qui trafiques avec les peuples d’un grand nombre d’îles‭ ! ‬Ainsi parle le Seigneur‭, ‬l’Eternel‭ : ‬Tyr‭, ‬tu disais‭ : ‬Je suis parfaite en beauté‭ !‬»

Le peuple est envoyé‭ ‬«dans l’intérieur»‭, ‬il doit‭ ‬«se mêler»‭, ‬comme son nom‭ ‬«ivrit»‭ ‬le dit‭, ‬il va‭ ‬«traverser»‭ ‬«au travers»‭, ‬il va‭ ‬«s’entrelacer»‭, ‬«faire partie»‭, ‬il va‭ ‬«compter au milieu»‭, ‬il va être‭ ‬«placé au milieu»‭. ‬Le peuple de Dieu est envoyé parmi les nations et le fait qu’il y rentre à pied sec‭, ‬démontre clairement qu’il ne s’assimile pas aux nations puisqu’il est un peuple à part‭. ‬Ce peuple doit s’y mêler mais sans s’assimiler‭. ‬C’est Dieu qui l’y envoie‭.‬

En parlant plus tard de Jérusalem‭, ‬le prophète Ezéchiel dira‭ ‬«‭ ‬Elle sera dans la mer un lieu où l’on étendra les filets‭; ‬Car j’ai parlé‭, ‬dit le Seigneur‭, ‬l’Eternel‭. ‬Elle sera la proie des nations‭.‬»‭ (‬Ezéchiel 26:5‭), ‬allusion à l’évangélisation des juifs‭ (‬les filets des pécheurs‭).‬

La mer représente donc le monde païen et c’est dans ce monde là que l’Eternel va envoyer le Pharaon et toute son armée‭, ‬pour y périr‭. ‬Mais cela symbolisera ce qui se passera dans la fin des temps lorsque le dragon‭, ‬le serpent ancien poursuivra la femme‭.‬

17‭ ‬Et moi‭, ‬je vais endurcir le coeur des Egyptiens‭, ‬pour qu’ils y entrent après eux‭ : ‬et Pharaon et toute son armée‭, ‬ses chars et ses cavaliers‭, ‬feront éclater ma gloire‭. ‬18‭ ‬Et les Egyptiens sauront que je suis l’Eternel‭, ‬quand Pharaon‭, ‬ses chars et ses cavaliers‭, ‬auront fait éclater ma gloire‭.‬

19‭ ‬L’ange de Dieu‭, ‬qui allait devant le camp d’Israël‭, ‬partit et alla derrière eux‭; ‬et la colonne de nuée qui les précédait‭, ‬partit et se tint derrière eux‭. ‬20‭ ‬Elle se plaça entre le camp des Egyptiens et le camp d’Israël‭. ‬Cette nuée était ténébreuse d’un côté‭, ‬et de l’autre elle éclairait la nuit‭. ‬Et les deux camps n’approchèrent point l’un de l’autre pendant toute la nuit‭.‬

21‭ ‬Moïse étendit sa main sur la mer‭. ‬Et l’Eternel refoula la mer par un vent d’orient‭, ‬qui souffla avec impétuosité toute la nuit‭; ‬il mit la mer à sec‭, ‬et les eaux se fendirent‭. ‬

22‭ ‬Les enfants d’Israël entrèrent au milieu de la mer à sec‭,‬

כב‭ ‬וַיָּבֹאוּ‭ ‬בְנֵי‭-‬יִשְׂרָאֵל‭ ‬בְּתוֹךְ‭ ‬הַיָּם‭, ‬בַּיַּבָּשָׁה

vayavoou bné israël betokh hayam bayabashah

et entrèrent les enfants d’Israël au milieu de la mer à sec‭ ‬

‭ ‬וְהַמַּיִם‭ ‬לָהֶם‭ ‬חוֹמָה‭, ‬מִימִינָם‭ ‬וּמִשְּׂמֹאלָם

vehamaïm lahem‭ ‬homah‭ ‬miminam oumisemolam

et les eaux vers eux muraille à droite et à gauche

Les‭ ‬murailles‭ ‬d’eau qui se formaient de part et d’autre du peuple sont comparables à tout ce qu’on rencontre comme murailles dans la Bible en termes de protection‭. ‬

Ces murailles sont donc‭ ‬le salut d’Israël‭, ‬et plus que le salut puisque le prophète Esaïe dit‭ : ‬

«On n’entendra plus parler de violence dans ton pays‭, ‬ni de ravage et de ruine dans ton territoire‭; ‬Tu donneras à tes murs le nom de yeshoua‭, ‬וְקָרָאת‭ ‬יְשׁוּעָה‭ ‬חוֹמֹתַיִךְ‭ ‬et à tes portes celui de gloire‭.‬»‭ (‬Esaïe 60:18‭)‬

Selon Esaïe 60:18‭, ‬les‭ ‬«murailles»‭ ‬symbolisent le‭ ‬Messie Yeshoua HaMashiah‭.‬‭ ‬Ces murailles au sein de la‭ ‬«mer»‭ ‬des nations ouvrent le chemin tracé au peuple‭. ‬Mais la‭ ‬«trace»‭ ‬de ce chemin n’était visible que pendant que les murailles étaient ouvertes et levées‭. ‬

Psaumes 77:20‭ ‬«Tu te frayas un chemin par la mer‭, ‬un sentier par les grandes eaux‭, ‬et‭ ‬tes traces ne furent plus reconnues‭.‬»

Jacques Sobieski

Beth Yeshoua Belgique

Droits de reproduction réservés

L’endurcissement de Pharaon

Ki aniy hikhbadetiy et libo ve-et lev avadaiv»

«Je vais rendre glorieux le cœur de Pharaon et le cœur de ses serviteurs»

Lorsque Dieu «endurcit» le cœur de Pharaon et le cœur de ses serviteurs, il fait une chose inimaginable à nos yeux. Nous aurions pu penser un instant que Dieu va «briser» le cœur de Pharaon, «l’humilier», le faire hurler de désespoir, augmenter sa fureur, le rendre beaucoup plus colérique ou plus simplement rendre son cœur dur comme un diamant, mais ce n’est pas du tout ce que l’Eternel a fait !

L’Eternel aurait très bien pu commencer les jugements des plaies par la mort du fils aîné du Pharaon pour faire plier le genou de Pharaon qui, brisé de douleur devant le Dieu Vivant comme nous aurions tous fait, aurait tout de suite compris Qui est l’Eternel.

וֶ ְאת-לֵב ֲעָבָדיו, לַ ְמַען ִשִתי ֹאתַֹתי ֵאלֶ ה, ְבִקְרבֹו א וַ יֶֹאמר יְהוָ ה ֶאל-מֶֹשה, בֹא ֶאַל-פְרעֹה: כֲ ִי-אנִי ִהכַ ְבְדִתי ֶאת-לִ בֹו,

Exode 10.1-29 L’endurcissement de Pharaon vient de Dieu

«1 L’Éternel dit à Moïse : Va vers Pharaon, car j’ai endurci son cœur et le cœur de ses serviteurs, pour faire éclater mes signes au milieu d’eux. 2 C’est aussi pour que tu racontes à ton fils et au fils de ton fils comment j’ai traité les Égyptiens, et quels signes j’ai fait éclater au milieu d’eux. Et vous saurez que je suis l’Eternel. »

Extraordinaire révélation, cet endurcissement du cœur de Pharaon par Dieu restera encore jusqu’à la fin des temps, une énigme que Seul Dieu révélera lorsque nous serons dans sa Présence. Mais déjà à l’aide de l’hébreu biblique, nous avons ce bonheur de découvrir quelques petites bribes d’un trésor inimaginable dans lequel nous allons comprendre quelques unes des facettes divines. La première facette de cette parasha c’est la «Gloire».

«1 L’Eternel dit à Moïse : Va vers Pharaon, car j’ai endurci son cœur et le cœur de ses serviteurs, pour faire éclater mes signes au milieu d’eux. 2 C’est aussi pour que tu racontes à ton fils et au fils de ton fils comment j’ai traité les Égyptiens, et quels signes j’ai fait éclater au milieu d’eux. Et vous saurez que je suis l’Éternel

« Comme la neige en été, et la pluie pendant la moisson, ainsi la gloire ne convient pas à un insensé. » (Proverbes 26:1)

C’est comme si on mettait sur les épaules d’un homme charnel une charge de 20 tonnes. Le cœur humain a été fabriqué de sorte qu’il puisse supporter de toutes petites charges. Si vous mettez sur le cœur humain charnel et orgueilleux de l’homme des lourdes charges, alors ce cœur ne va pas pouvoir supporter le poids, il va s’enfler d’orgueil.

Nous avons déjà pu nous rendre compte au cours de notre vie messianique (chrétienne) que pour plaire à Dieu, il faut un cœur brisé et contrit.

«Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé : O Dieu ! tu ne dédaignes pas un cœur brisé et contrit.» (Psaumes 51:19)

«Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, et il panse leurs blessures.» (Psaumes 147:3)

«L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement.» (Psaumes 34:19)

«L’Esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance» (Esaïe 61:1)

Si vous voulez être ennemi de Dieu, alors vous allez tout faire pour que votre cœur ne soit ni humilié, ni brisé, ni malheureux mais vous allez rechercher au contraire à avoir un cœur fier, orgueilleux.

Pourquoi Dieu endurcit-il le Pharaon ?

C’est là un sujet bien délicat lorsqu’on sait que c’est Dieu lui-même qui endurcit le cœur de Pharaon. Il nous est difficile d’accepter une telle éventualité, même s’il s’agit du Pharaon d’Egypte qui a résisté trop longtemps à Dieu et qui n’a pas profité des multiples occasions données par Dieu.

Quoi que nous puissions en penser, le livre de Shemot (l’Exode) était déjà «écrit» de toute éternité, avant même que le monde ne soit créé. En imaginant que Pharaon se serait humilié comme plusieurs rois l’ont d’ailleurs fait en reconnaissant la majesté de Dieu, alors le livre de Shemot aurait été écrit différemment, il n’y aurait probablement jamais eu d’exode d’Egypte, ni de Pessah, ni de Shavouot, ni de veau d’or avec toutes les conséquences.

S’il y a eu Pessah, avec le sang versé de l’agneau pur et sans tache pour l’expiation, c’est parce qu’il y a eu d’abord l’esclavage, la servitude pendant 400 ans.

Nous comprenons ces choses dans les limites que Dieu a bien voulu nous montrer et pas au delà.

Pour notre part, croyons simplement que Dieu est Souverain autant sur Pharaon que sur Satan et les démons et sur toute la création, qu’elle soit rebelle ou qu’elle lui soit soumise.

«A toi, Éternel, la grandeur, la force et la magnificence, l’éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t’appartient ; à toi, Éternel, le règne, car tu t’élèves souverainement au-dessus de tout !» (1 Chroniques 29:11)

Nous avons déjà pu nous apercevoir que l’Eternel met dans ses enfants, le vouloir et le faire selon son bon plaisir.

Pour notre part, pourtant si nous avons cru, c’est bien parce que c’est Dieu qui nous a fait le don de la foi. La foi ne vient pas de l’homme. Sans ce cadeau, nous avions beau croire à l’évidence de Dieu comme d’ailleurs tout le monde se doute de l’existence de Dieu mais cela ne nous était d’aucun secours sans le don de la foi de croire que Yeshoua est le Messie.

«14 Que dirons-nous donc ? Y a-t-il en Dieu de l’injustice ? Loin de là ! 15 Car il dit à Moïse : Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j’aurai compassion de qui j’ai compassion. 16 Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde. 17 Car l’Ecriture dit à Pharaon : Je t’ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre. 18 Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut.

19 Tu me diras : Pourquoi blâme-t-il encore ? Car qui est-ce qui résiste à sa volonté ? 20 O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu ? Le vase d’argile dira-t-il à celui qui l’a formé : Pourquoi m’as-tu fait ainsi ? 21 Le potier n’est-il pas maître de l’argile, pour faire avec la même masse un vase d’honneur et un vase d’un usage vil ? 22 Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition, 23 et s’il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire ?» (Romains 8:14-23)

«12 Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; 13 car c’est Dieu qui produiten vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.» (Philippiens 2:12-13)

Appelez-moi Sioniste

Reçu d’un ami de Haifa 
Appelez-moi Sioniste.

Vous nous appeliez Judéens au temps du roi David.

Vous nous appeliez Hébreux après notre exil forcé.

Vous nous appeliez Zélotes pendant notre résistance.

Vous nous appeliez Juifs durant les pogroms, les déportations , les inquisitions et conversions .

Vous nous appelez Sioniste depuis que nous avons retrouvé notre terre.

De Canaan à Massada, de Judée jusqu’à Varsovie , de Rome jusqu’en Espagne , de Constantinople à Tel Aviv je suis resté le même.

Je suis resté le peuple élu pour étancher vos haines et votre mépris de l’humanité .

Je suis le peuple de D.ieu qui a traversé le temps, les siècles , les pays , les déserts et les nations.

Je suis l’empêcheur des ténèbres de tourner en rond , le caillou dans la chaussure des méchants.

Je suis celui dont personne ne voulait mais que tout le monde regrette.

Je suis le plus jalousé et le plus méprisé , attirant autant de convoitises que de réprobations.

Je suis celui que vous ne pouvez pas voir mais que vous scrutez en permanence.

Je suis le reflet dans le miroir de vos contradictions.

Appelez moi Sioniste si cela vous permet d’effacer votre honte à peine bue.

Appelez moi Sioniste si cela vous rassure quand vous me refusez le droit à l’existence.

Appelez moi Sioniste si cela n’écorche plus vos langues d’aphasiques de l’histoire.

Appelez moi ainsi, oublieux de votre propre erreur de genèse .

Mais sachez que j’aime le nouveau nom que vous m’avez concédé.

Alors appelez moi Sioniste quand je porte fièrement mon drapeau reconquis.

Et puis surtout

Et puis, appelez moi Sioniste quand je me défends de mes voisins inassouvis de terres et d’orgueil.

Surtout, Appelez moi Sioniste quand je soigne des enfants de tous horizons et de toutes religions.

Mais appelez moi Sioniste aussi quand j’apporte à la science les découvertes les plus fondamentales.

N’oubliez pas de me citer, moi Sioniste , quand je tends une main loyale à mes cruels voisins.

Pensez à m’appeler Sioniste aussi quand je veux la paix même au prix de concessions démesurées.

Ah oui! Appelez-moi Sioniste quand je donne au Monde les plus grands artistes, les plus grands chercheurs, les plus grands humanistes. le plus grand des physiciens quantiques des quantiques.

Appelez moi comme vous voulez ….mais sachez que je reste le même peuple, beau, fier, uni, humain , noble , défenseur des libertés et amoureux de la vie .

De l’importance des voyelles en hébreu

Midbar signifie « désert ». On a appris en hébreu que Mi-dbar ou plutôt mi-Dabar signifie «ce qui sort » de la Parole.
Le dagesh est un signe d’accentuation (un point) au milieu d’une lettre. Dans le mot midbar il est placé dans la lettre beth (la maison), tandis que dans le mot racine Dabar il est placé dans la première lettre le Dalet (La porte).


Grammaticalement on doit donc insister sur la prononciation de la lettre ainsi pointée. Mais symboliquement on peut aussi insister sur le sens de la lettre. Dans le mot « Dabar » (La Parole) Dieu insiste sur la « porte ». Yeshoua a dit « je » suis la porte. Celui qui entre par moi (la Parole), il sera sauvé ! C’est aussi en confessant de sa bouche la parole qu’on sera sauvé car c’est ce qui nous différencie des animaux.

Dans midbar (désert, bouche) le point se trouve dans la lettre beth et cela met l’accent plus sur la « maison » que sur la porte. C’est au désert que le peuple a été appelé à servir l’Eternel. Pendant 40 ans, c’était là sa maison. Mais pendant ces 40 ans il a du apprendre à ne pas murmurer dans sa bouche. Les temps d’épreuve sont pour nous un temps de formation à apprendre à parler avec Dieu sans murmurer. Et c’est en freinant notre bouche que nous y parviendrons. C’est le sens prophétique que l’on retrouve dans la voyelle sheva placée sous la lettre Dalet et qui la rend quasi muette.

Psaume 27:4 

Je ne sais pas si vous avez déjà réalisé que le Psaume 27:4 pourrait parler plutôt du Seigneur que de nous-mêmes?Qui est-ce qui habite dans la maison de l’Eternel tous les jours si ce n’est le Saint Esprit? Et cette maison c’est nous. 

Comme vous le savez, nous sommes le « Temple du Saint Esprit » et nous devons soigner ce Temple et c’est notre devoir de le sanctifier faire en sorte que ce soit agréable pour l’Eternel, le Dieu d’Israel, El Shaddai, El Elyon de venir s’y installer confortablement, a l’aise, décontracté, relax.
Celui qui parle ici dans le Psaume ce n’est donc pas nous qui désirons habiter dans la maison de l’Eternel et ça n’a d’ailleurs pas beaucoup de sens quand on y pense, mais c’est le Saint Esprit qui désire ardemment habiter « en nous ». 

C’est en fait tout le contraire de ce que l’on pense!!!

Dans Psaume 27:4 ce serait Dieu qui parlerait dans la bouche de David. Quand La « Parole de Dieu » est sur nos lèvres c’est donc que Dieu habite dans sa maison: nous.

On a l’habitude de voir dans la Bible des paroles que le roi David adresse à Dieu et c’est vrai que son désir et le nôtre aussi évidemment c’est de venir à l’assemblée pour être à shabbat ainsi nous désirons être dans la maison de Dieu mais quand on y réfléchit c’est fascinant de voir plutôt le désir ardent de Dieu d’être en nous !

Je ne peux qu’exploser de joie en sachant ça!

Hallelouyah !!

Amen!

Yom Terouah 

« Terouah », le son qu’il faut entendre – « Shofar », le son qu’il faut souffler.
La fête des trompettes nécessite de notre part deux actes concrets: entendre et agir suivi d’écouter puis de souffler. La fête porte deux noms: « yom terouah » = le « jour de la sonnerie » et « yom hashofarim » la « fête des trompettes », c’est-à-dire la fête des cornes de béliers pour être plus précis.
Le shofar n’est pas cette trompette en argent utilisée dans certains cas comme p.ex. dans Nombres 2:10 (chatsotserah חֲצֹצְרָה trompette, clairon) mais ce shofar à du être extrait d’un bélier après sa mort. Son odeur caractéristique sent la mort, la souffrance, c’est l’odeur du sang.
Le son du shofar que nous écoutons est retentissant quel que soit l’objectif visé : on doit l’entendre.
Terouah
Terouah תְּרוּעָה est un nom féminin qui signifie son, sons éclatants, avec éclat, objet d’allégresse, publié au son des trompettes, retentissantes (trompettes), cris, faire éclater (la joie), chants ou cris d’allégresse, une voix. Terouah est une alarme, un signal, son de trompette, cri, hurlement ou cri de guerre ou d’alarme ou de joie, une alarme de guerre, un cri de bataille, un coup de trompette (pour la marche).
Sa racine primaire est roua רוּעַ (ne pas confondre avec Rouach = souffle, vent, Esprit) qui signifie d’émettre un son, s’écrier, faire résonner pour : crier, pousser des cris, résonner, triomphe, cris de joie, cris de guerre, cantiques, réjouissance, allégresse, se trouver mal, se lamenter,
Shofar
Le mot shophar שֹׁופָר ou שֹׁפָר est un nom masculin, dans le sens originel d’incisif, signifie trompette, corne, corne de bélier. Ce mot tire sa racine de shaphar שָׁפַר une racine primaire qui signifie délicieux (héritage), être plaisant, être beau, être agréable, être avenant, être vif, étinceler.
Pour être agréable à Dieu et pour pouvoir être utilisé à bon escient, le shofar nécessite de notre part d’avoir le souffle du Saint-Esprit dans nos poumons spirituels. Sans cela, le souffle que l’on produira, sera vain et sans puissance spirituelle. 
Une personne qui est née de nouveau et qui est sortie du ventre maternel commencera sa nouvelle vie par un cri : celui qui accompagne le premier souffle de la vie, celui qui est communiqué par le Saint Esprit.

Quelqu’un qui n’est pas né de nouveau est comme cet embryon qui est encore dans le liquide amniotique contenu dans le sac amniotique et dans lequel baigne l’embryon de la mère. Baignant dans un liquide, il est encore incapable de produire un son spirituel. 

Le son qui sortira de sa bouche sera pour lui une preuve qu’il est vivant et viable. Tant qu’il n’est pas né de nouveau, il ne peut ni entendre le son (la voix) de Dieu et ni souffler un quelconque son du témoignage ou d’avertissement. 
La fête des shofarim révèle au grand jour les vrais enfants de Dieu : ceux qui sont nés de nouveau par la foi en YESHOUA.
HAG SAMEACH LEKOULAM

Yom Kippour, que l’on ne s’y trompe pas

Yom Kippour, fête du grand pardon Résumé rapide de la fête à Beth Yeshoua et de l’exhortation de Lucas Micciche
Que l’on ne s’y trompe pas. 

A Yom Kippour c’est Dieu qui a prévu les sacrifices d’expiation. Si nous nous sentions obligés de « faire » quelque chose en accomplissant nos œuvres religieuses, alors c’est que nous n’avons absolument rien compris du message de Yom Kippour. 

Si nous avions besoin de faire des listes de choses à faire, des prières de repentance, des actes rituels, lors de cette fête, c’est donc que nous sommes très loin d’avoir compris le sens des fêtes de l’Eternel.

A Yom Kippour, c’est Dieu qui a tout fait. Nous n’avons rien à faire. De long en large, les écritures nous montrent que c’est l’Eternel qui a tout prévu, le rachat, l’animal bouc émissaire, l’œuvre expiatoire. Il a envoyé son Fils pour prendre sur lui et expier nos propres iniquités. 

Que nous reste-il donc encore à « faire » à Yom Kippour ?

Bénir le Seigneur, lui rendre grâce et éventuellement laisser là notre offrande si nous savons que quelqu’un a quelque chose contre nous.

Pour le reste apprenons une bonne fois pour toute que si nous voulons « faire » encore nos actes religieux lors de ces fêtes, c’est donc que nous ne considérons pas pleinement le sacrifice de Yeshoua comme parfait et que nous pensons devoir encore l’améliorer.
Maintenant si nous avons pleinement compris le pourquoi de cette fête et que nous sommes encore liés par un esprit religieux, alors nous insultons Dieu et nous refusons d’admettre que son sacrifice est parfait. Repentons nous alors une bonne fois pour toute!

Yom Kippour est une fête anniversaire où l’on commémore le grand pardon que Dieu nous a accordé en Yeshoua.

Toute la question reste de savoir comment localement une assemblée messianique va célébrer les fêtes de l’Eternel. 

A Pessah on célèbre la « mémoire » du sacrifice de l’agneau. On ne sacrifie pas à nouveau un agneau. De même à yom Kippour on remémore l’œuvre expiatoire des 2 boucs émissaires. On ne renvoie pas de nouveau deux boucs dans le désert en leur affublant nos malédictions. De même les fêtes de l’Eternel sont considérées comme « Mémoire ».